CULTURE


UNESCO : Déclaration de l'Azerbaïdjan en tant que président du Mouvement des pays non-alignés

Paris, 8 juin, AZERTAC

Le 8 juin 2020 la session extraordinaire du Conseil Exécutif de l'UNESCO a entamé sa première journée de travail en ligne.

Lors de cette session en ligne la déclaration de l'Azerbaïdjan en tant que président du Mouvement des pays non-alignés a été présentée par le délégué permanent de la République d'Azerbaïdjan, ambassadeur Anar Karimov à l'attention des participants de la session. Veuillez trouver le texte de cette déclaration ci-dessous :

« L'Azerbaïdjan s'exprime en sa qualité de président du groupe du MNA Chapitre UNESCO pour exprimer les préoccupations des Etats-membres du MNA liées à la pandémie du Covid-19, qui a affecté non seulement notre santé mais également les éléments vitaux de notre vie sociale.

Le MNA croit fermement qu'en ces temps difficiles pour l'humanité une réponse mondiale fondée sur l'unité, la solidarité et une coopération multilatérale renouvelée est plus que jamais nécessaire pour lutter contre les tendances croissantes liées à l'inégalité, au racisme, à la discrimination, aux stéréotypes et aux préjugés, ainsi que contre les mesures coercitives unilatérales prises à l'encontre des états-membres du MNA en violation de la Charte des Nations-Unies et du droit international.

Le sommet virtuel en haut niveau du Groupe de contact du Mouvement des pays non alignés en réponse au COVID-19 du 4 mai, ainsi que la réunion des ministres de la santé des États membres du MNA du 20 mai, ont été organisés à l'initiative de la République d'Azerbaïdjan en vue de consolider nos efforts pour aider les pays à mobiliser des ressources et à mettre en œuvre des mesures adéquates pour faire face aux impacts négatifs du COVID-19.

Le MNA se réjouit de la réaction rapide de l'UNESCO pour relever les défis, notamment la perturbation des institutions éducatives et culturelles dans le monde entier, et pour trouver des solutions pour la future période post-pandémique. Toutefois, le Mouvement des pays non alignés estime que ces initiatives devraient être menées en étroite consultation avec les États membres, sans s'écarter des règles et procédures des organes directeurs de l'UNESCO ».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules