SCIENCE ET ÉDUCATION


L’UNESCO présente son Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2020

Bakou, 23 juin, AZERTAC 

Moins d’un pays sur dix dispose de lois qui contribuent à assurer la pleine inclusion dans l'éducation, selon le Rapport mondial de suivi sur l'éducation 2020 de l'UNESCO intitulé Inclusion et éducation – Tous, sans exception.

Celui-ci fournit une analyse approfondie des principaux facteurs d'exclusion des apprenants dans les systèmes éducatifs du monde entier, en examinant notamment les questions d'origine, d'identité et de capacité - sexe, âge, lieu, pauvreté, handicap, ethnicité, indigénéité, langue, religion, statut de migrant ou de déplacé, orientation sexuelle ou expression de l'identité de genre, incarcération, croyances et attitudes. Il constate une intensification de l'exclusion pendant la pandémie de Covid-19. Il estime qu'environ 40% des pays à faible et moyen revenu n'ont pas soutenu les apprenants défavorisés pendant la fermeture temporaire des écoles.

Le Rapport mondial de suivi sur l'éducation 2020 (GEM) exhorte les pays à se concentrer sur les personnes laissées pour compte lors de la réouverture des écoles afin de rendre les sociétés plus résilientes et plus égalitaires.

Le Rapport révèle que 258 millions d'enfants et de jeunes sont totalement privés d’instruction, la pauvreté étant le principal obstacle à leur accès à l'éducation. Dans les pays à faible et moyen revenu, les adolescents issus des 20% de ménages les plus riches ont trois fois plus de chances de terminer le premier cycle de l'enseignement secondaire que ceux des ménages les plus pauvres. Parmi ceux qui ont achevé le premier cycle de l'enseignement secondaire, les élèves des ménages les plus riches ont deux fois plus de chances de posséder des compétences de base en lecture et en mathématiques que ceux des ménages les plus pauvres. Malgré l'objectif proclamé d’assurer l'achèvement universel du deuxième cycle du secondaire d'ici 2030, pratiquement aucune jeune femme pauvre vivant en milieu rural ne termine ses études secondaires dans une vingtaine de pays, la plupart en Afrique subsaharienne.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules