POLITIQUE


Les agences de presse se sont mises à utiliser plus largement l’intelligence artificielle en période de pandémie VIDEO

La situation actuelle et les perspectives dans la production de l’information discutées à un webinaire de l’Alliance européenne des agences de presse

Bakou, 27 juin, AZERTAC

Les agences de presse utilisent plus largement l'intelligence artificielle pour produire des informations en période de pandémie. Compte tenu du fait que de nombreux journalistes travaillent à distance, ces technologies permettent de maintenir et d'augmenter la dynamique des agences.

Les activités des agences de presse, la situation actuelle et les perspectives dans la production de l’information pendant la pandémie de coronavirus ont fait l’objet de discussions lors d’un webinaire modéré par Alexandru Giboi, secrétaire général de l’Alliance européenne des agences de presse (EANA).

Lors du webinaire, Clive Marshall, président de l'agence de presse Press Association, a déclaré que l'objectif principal dans la situation actuelle était d'essayer de ne pas affaiblir la production de l'information, de réduire les risques et d’utiliser plus efficacement les nouvelles technologies. « Maintenant, il y a un besoin accru de nouvelles de notre agence. Bien que nos employés travaillent à distance, nous n'avons pas diminué la production de nouvelles. En plus, nous nous sommes mis à utiliser plus largement l'intelligence artificielle en la matière. Grâce à cette technologie, nous avons préparé 17 000 nouvelles par mois et les avons envoyées aux abonnés », a-t-il déclaré.

Clive Marshall a déclaré qu'il était important de saisir les opportunités actuelles pour maintenir la demande de nouvelles dans la période post-pandémique, ajoutant qu'en dépit des incertitudes, il était nécessaire de prêter l’attention sur la stratégie de développement et de diversification de l’activité.

Aslan Aslanov, président du Conseil d'administration de l’AZERTAC et vice-président de l'Organisation des agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA), a partagé l'expérience de son agence en période de pandémie en Azerbaïdjan. Il a déclaré que dans la situation actuelle, les gens consultaient les sources d'informations plus fiables et le nombre de consultations augmentait chez les agences. « Malgré le régime de confinement, l’AZERTAC maintient une dynamique positive dans la production de l’information. Nous considérons comme priorité la protection de nos employés contre le virus COVID-19. Les citoyens sont intéressés, en premier lieu, par les mesures de lutte contre le COVID-19, les programmes de soutien socio-économique mis en œuvre par l'État sous la direction du président Ilham Aliyev et avec le soutien de la première vice-présidente Mehriban Aliyeva. Nous préparons et diffusons également des nouvelles, des vidéos, des infographies et des articles analytiques sur ces sujets. Je peux dire que cette période a constitué un examen des opportunités et des ressources pour l’AZERTAC et pour toutes les agences », a estimé Aslan Aslanov.

Un échange de vues a eu lieu sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur le climat de l'information, les perspectives et les moyens de sortir des situations de crise éventuelles.

L'Alliance européenne des agences de presse a été créée en 1956 à Strasbourg. L'alliance, qui a un impact significatif sur la politique mondiale de l'information, regroupe 32 agences de presse européennes. Il s'agit notamment de grandes agences telles que Press Association (Grande-Bretagne), AFP (France), DPA (Allemagne), EFE (Espagne), TASS (Russie) et Anadolu (Turquie). L’AZERTAC, membre de l'EANA depuis 2008, est étroitement impliquée dans les activités de l'alliance.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules