POLITIQUE


L'Arménie enfreint une fois de plus gravement l'article 18 de la IVe Convention de Genève

Bakou, 15 juillet, AZERTAC

Les Forces armées arméniennes ont tiré sur nos positions militaires et les maisons des habitants en direction de la région de Tovouz depuis le 12 juillet. Ainsi, l'Arménie a une fois de plus violé le droit international en poursuivant sa politique d'agression, a déclaré la médiatrice des droits de l'homme de la République d'Azerbaïdjan, Sabina Aliyeva.

«Nous sommes actuellement dans la région de Tovouz, près de l'hôpital. Les unités militaires arméniennes ont tiré des obus sur l'hôpital. L'Arménie a gravement violé l'article 18 de la IVe Convention de Genève en bombardant des zones résidentielles, des hôpitaux et en blessant des civils. L'article stipule qu'aucune partie dans la zone de conflit ne peut viser des installations résidentielles et médicales, ce qui est complètement contraire aux normes internationales. Malheureusement, l'Arménie a une fois de plus ignoré le droit international. Nous le voyons actuellement. Nous protestons fermement contre cela et informerons les organisations internationales compétentes à ce sujet dès que possible », a ajouté la médiatrice azerbaïdjanaise.

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules