RÉGIONS


Mosquées et églises côte à côte : le village azerbaïdjanais de Nidj, un modèle de tolérance exemplaire VIDEO

Guébélé, 2 septembre, AZERTAC

Le village de Nidj est situé dans la région de Guébélé, en Azerbaïdjan. Les Oudis, peuple minoritaire, y sont installés de manière compacte. Ils pratiquent le christianisme. Dans ce village, les Azerbaïdjanais, les Lezgins et les représentants d'autres nations vivent dans le bon voisinage et le respect mutuel des traditions et de la culture.

Le village de Nidj compte actuellement 6 200 habitants. Ce sont principalement des Azerbaïdjanais, Oudis et Lezgins. Un petit nombre d'autres nationalités vivent, eux-aussi, dans le village de Nidj.

Ce village est un modèle de tolérance et de multiculturalisme exemplaire. Actuellement, tous les peuples du village organisent des cérémonies religieuses dans leurs églises et mosquées. L’Etat apporte du soutien au village de Nidj.

L'Azerbaïdjan a été et est aujourd'hui un pays multiethnique et multireligieux. Aujourd'hui, le village de Nidj de la région de Guébélé est un exemple d'un beau climat où de nombreuses minorités vivent ensemble. Aujourd'hui, malgré la pandémie, des églises sont en cours de restauration en Azerbaïdjan. Nous recevons le soutien de l'État et des organisations non gouvernementales, a dit Robert Mobili, chef religieux de la communauté chrétienne albanaise-oudie.

La Maison-musée « Udi Ocagi » d’Azerbaïdjan, vieille de 200 ans, a été restaurée. L’importance historique de cette maison-musée est qu'elle est la maison de David, un clerc de la dynastie Kankalov, membre de l'église albanaise et de la communauté oudie.

L'un des points intéressants à propos de cette maison est qu'après que l'église albanaise avait été mise sous la subordination de l'église arménienne, ce clerc a refusé de prier dans l'église et fait sa prière chez lui. De nombreux membres de la communauté ont fait leur prière dans cette maison. L'essentiel est qu'une petite nation, une ethnie, a renoncé à l'église arménienne, protesté contre l'occupation de l'Azerbaïdjan par la Russie tsariste et fait sa prière à la maison.

Le but de la maison-musée est de montrer aux jeunes et aux générations futures comment vivaient les Oudis aux XVIII-XIX-XX siècles.

Le village de Nidj compte deux mosquées et trois églises. Les musulmans organisent leurs cérémonies religieuses dans les mosquées, et les Oudis et autres peuples dans les églises.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules