CULTURE


Déclaration prononcée par la délégation permanente de l’Azerbaïdjan au nom du Mouvement des non-alignés à la 8e session de l’Assemblée Générale des Etats parties à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Paris, 8 septembre, AZƏRTAC

Le délégué permanent par intérim de la République d’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO, Ayaz Godjayev, a prononcé au nom du Mouvement des non-alignés la déclaration suivante à la 8e session de l’Assemblée Générale des Etats parties à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

L’AZERTAC présente le texte intégral de la déclaration ci-dessous :

« C'est un grand honneur pour la République d'Azerbaïdjan, en sa qualité de président du Mouvement des pays non alignés, de prendre la parole à la 8e session de l'Assemblée générale des États parties à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au nom du Mouvement des pays non alignés/Chapitre UNESCO.

Lors du 18e Sommet du MNA qui s'est tenu à Bakou, en Azerbaïdjan, les 25 et 26 octobre 2019, les États membres du MNA ont réaffirmé leur engagement envers la Convention, en tant que contribution importante de la communauté internationale en faveur de la protection du patrimoine culturel immatériel, pour assurer la validité des manifestations culturelles des États, susceptibles d'être transmises d'une génération à l'autre, et en tant qu'instrument de paix, de tolérance, de coexistence, de respect des droits de l'homme et de promotion de l'identité et de la diversité culturelle des peuples.

Le MNA tient à exprimer sa profonde gratitude pour le travail accompli par le Secrétariat de la convention de 2003 et à saluer ses efforts inlassables pour faire progresser la mise en œuvre de la Convention, qui ont abouti à son taux élevé de ratification par les pays, dont de nombreux États membres du MNA.

Nous apprécions les efforts du Secrétariat de la Convention et du Secteur de la Culture de l'UNESCO pour apporter une réponse rapide à la pandémie COVID-19 en mettant en évidence la contribution du patrimoine culturel immatériel au bien-être des communautés, face aux défis de la crise sanitaire, du confinement et de la stagnation économique liés à la pandémie. Nous croyons que le patrimoine immatériel peut être une ressource extrêmement précieuse pour soutenir le rétablissement des populations et promouvoir davantage la réalisation des objectifs du développement durable.

Nous pensons que les défis actuels auxquels le monde est confronté mettent, de plus en plus, en évidence la nécessité de doubler les efforts pour rendre opérationnelles les réponses de l'UNESCO à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans les contextes d'urgence, y compris les conflits armés, les situations de déplacement et les catastrophes naturelles. À cet égard, nous félicitons le Secrétariat pour son travail d'élaboration des directives spécifiques et des modalités opérationnelles qui seront discutées lors de cette Assemblée générale.

Enfin, le MNA se félicite des réflexions lancées récemment par le Comité intergouvernemental et le Secrétariat sur le rôle des organisations non gouvernementales dans la mise en œuvre de la Convention, ainsi que sur l'éventuelle réforme des mécanismes d'inscription dans le cadre de la Convention. Nous pensons que ces réflexions contribueront à faire progresser l'esprit et les principes de la Convention, à favoriser le dialogue et à améliorer les possibilités de participation des communautés et des organisations communautaires à la mise en œuvre de la Convention aux niveaux national et international.

Je vous remercie. »

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules