POLITIQUE


Le président de la République d’Azerbaïdjan : Les pourparlers ne peuvent pas être menés unilatéralement

Bakou, 3 octobre, AZERTAC

En fait, les négociations se sont arrêtées, car après la déclaration de Pachinian selon laquelle « le Karabagh, c’est l'Arménie », j'ai dit que les négociations n’étaient aucunement possibles, a fait savoir le président Ilham Aliyev dans son interview accordée à la chaîne de télévision Al Jazeera.

« Les coprésidents du Groupe de Minsk m'ont demandé que l'Azerbaïdjan fasse preuve de compréhension, compte tenu du fait que le gouvernement arménien est nouveau et qu'il ne contrôle peut-être pas complètement ses émotions et ses paroles. Et j'ai dit d'accord. Essayons. Nous voulons donc trouver une solution pacifique, nous avons attendu tant d’années et les négociations se seraient probablement poursuivies sans cette approche distrayante. Et après cette déclaration, j'ai eu une réunion avec le Premier ministre arménien, mais cela n'avait absolument aucun sens. C’était formel. Il me disait qu'ils n'allaient pas rendre les territoires. S'ils ne veulent pas le faire, s'ils vont à l'encontre des principes élaborés par le Groupe de Minsk, qu'ils ont élaborés pendant des années, cela signifie qu'il détruit les. Les pourparlers ne peuvent pas être menés unilatéralement. Nous devons avoir un partenaire, mais nous n'avons pas de partenaire pour les négociations en Arménie jusqu'à présent », a précisé le chef de l’Etat azerbaïdjanais.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules