POLITIQUE


Les intellectuels et les membres de la société civile azerbaïdjanais ont adressé un message aux organisations internationales et régionales

Bakou, 12 octobre, AZERTAC

Les intellectuels et les membres de la société civile azerbaïdjanais ont adressé un message à l’ONU, aux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, au Mouvement des non-alignés, à l’OTAN, à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, à l’OSCE, à l’Union européenne, au Conseil de l’Europe, à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, à l’Assemblée parlementaire de l’OSCE, aux pays coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, à la Communauté de Etats Indépendants, à l’Organisation de coopération de la mer Noire, au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, à l’UNESCO et l’UNICEF. L’AZERTAC présente le texte intégral du message.

Sur fond de contribution de la culture, des dernières réalisations de la science et de la technologie qui se sont développés à grande vitesse au début du XXIe siècle, l'Arménie ne comprend toujours pas les réalités d'aujourd'hui, soulevant la question de l'occupation des terres et des revendications territoriales qui dominent encore la mentalité médiévale.

Selon l’indice publié en février 2020 par le Centre international de Bonn pour la conversion (Bonn International Center for Conversion), l’Arménie occupe le troisième rang dans le monde et le premier en Europe pour le nombre de militaires par mille personnes, les dépenses allouées à l’armement en produit intérieur brut (PIB), les dépenses militaires, les dépenses de santé, les effectifs de l’armée et le nombre d'armes lourdes. Le rapport indique que la raison de la position dominante de l'Arménie dans la course aux armements est le conflit du Haut-Karabagh et sa politique militariste durant les 30 dernières années.

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 que le Conseil de sécurité de l'ONU, principal garant de la paix et de la sécurité internationales, a adoptées en 1993 concernant le conflit du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, exigent clairement le retrait complet et inconditionnel des forces arméniennes des territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Les mêmes résolutions condamnent les mesures agressives prises par l'Arménie contre l'Azerbaïdjan, protègent les civils qui ne sont pas parties au conflit et soulignent l'inadmissibilité du recours à la force pour s’emparer du territoire. Dans le même temps, l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan, la souveraineté et l'inviolabilité de ses frontières internationalement reconnues sont évoquées.

Le 27 septembre 2020, dès 06h00 du matin, l'armée arménienne a lancé une opération militaire à grande échelle en violation flagrante de l'accord de cessez-le-feu en vigueur depuis 1994, en tirant avec des armes de gros calibre, des mortiers, de l’artillerie et des missiles balistiques sur des installations civiles azerbaïdjanaises tout au long de la ligne de contact.

Du 27 septembre au 11 octobre, les forces armées arméniennes ont tiré sur les villes de Gandja et Minguétchévir, des zones peuplées dans les régions d’Abchéron, Khyzy, Berdé, Beylagan, Aghdjabédi, Zerdab, Goranboy, Göygöl, Terter, Yevlakh, tuant 41 civils, dont 13 femmes et 3 enfants, et blessant 206 autres, parmi lesquels figurent 44 femmes et 22 enfants (6 nouveau-nés).

À la suite de ces attaques, 1185 maisons privées, 148 infrastructures sociales et 57 immeubles résidentiels ont été gravement endommagés. En plus, les forces militaires de l’Arménie occupante ont bombardé la Centrale hydroélectrique de Minguétchévir, qui est d'une grande importance pour l'irrigation de la région, et les pipe-lines Bakou-Tbilissi-Erzurum et Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui constituent la base de la sécurité énergétique de l'Europe et sont des installations stratégiques majeures dans la région.

Dans le même temps, les dirigeants militaro-politiques de l’Arménie ont violé la Loi sur les frontières nationales de la République d'Azerbaïdjan en amenant des mercenaires des autres pays dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan et qui ont été utilisés par l'armée arménienne contre la population azerbaïdjanaise.

Après avoir lancé des opérations militaires en violant le cessez-le-feu le 27 septembre 2020, l’Arménie a utilisé contre des villes et localités azerbaïdjanaises des sous-munitions 9N235 et M85, qui sont interdites.

Les sous-munitions susmentionnées ont été classées comme interdites en vertu de la Convention sur les armes à sous-munitions (CCM), adoptée en 2008.

Malgré l’accord de cessez-le-feu négocié le 10 octobre à des fins humanitaires avec la médiation de la Russie, les forces armées arméniennes ont bombardé Gandja, la deuxième ville de l'Azerbaïdjan, avec des missiles balistiques Elbrus (Scud), dans la nuit du 10 au 11 octobre à 02h00. En conséquence, 9 personnes, dont 4 femmes, ont été tuées, 35 personnes, dont 17 femmes et 6 enfants, ont été blessées, 3 bâtiments ont été complètement détruits, plus de 10 immeubles résidentiels et plus de 100 différentes installations ont été endommagés.

Un certain nombre de pays européens qui sont membres des Nations Unies et ont signé la Convention de Chicago relative à l'aviation civile internationale en 1944, ont commencé à transporter des armes en Arménie par des avions civils, enfreignant gravement les termes de la Convention.

L’ignorance du cessez-le-feu par l'Arménie constitue une grave menace pour la paix et la sécurité dans la région et au niveau international. Elle tire sur des ambulances azerbaïdjanaises drapées d’un drapeau blanc qui ramasse des corps des militaires.

L'article 18 de la Convention de Genève de 1949 sur la protection des civils en temps de guerre stipule qu'en aucun cas les parties du conflit ne doivent lancer d'obus sur des civils. Les dirigeants militaro-politiques de l’Arménie continuent de prendre pour cible des civils, de nombreuses maisons, des biens civils, des localités et de commettre des crimes contre la population civile, violant gravement toutes normes et principes internationaux et ses obligations découlant de la Convention de Genève. Des places bondées, des centres régionaux et ruraux, des infrastructures civiles, des hôpitaux, des points médicaux, des bâtiments scolaires et des écoles maternelles sont pris pour cible.

Nous exigeons la mise en œuvre des résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité de l'ONU, adoptées en 1993, le retrait immédiat et inconditionnel des forces armées arméniennes des territoires de l’Azerbaïdjan, la création des conditions pour le retour d'un million de personnes déplacées internes dans leur terre natale.

La politique d’agression de l'Arménie qui menace la sécurité régionale et internationale doit être immédiatement arrêtée, l'Arménie doit subir des pressions pour qu'elle se retire le plus rapidement possible des territoires occupés de l’Azerbaïdjan et ses crimes de guerre doivent être empêchés.

1. Ali Ahmadov – vice-président et secrétaire exécutif du Parti Nouvel Azerbaïdjan

2. Fazaïl Aghamaly – président du Parti Mère Patrie, député du Milli Medjlis

3. Sabir Rustemkhanly – président du Parti de solidarité civile, député du Milli Medjlis

4. Elshen Mussaïev – président du Parti Démocratique des Lumières d'Azerbaïdjan, député du Milli Medjlis

5. Tahir Karimli – président du Parti de l'unité, député du Milli Medjlis

6. Fazil Mustafa – président du Parti du Grand établissement, député du Milli Medjlis

7. Asim Mollazade – président du Parti des réformes démocratiques, député du Milli Medjlis

8. Gudret Hassanguliyev – président du Parti du Front populaire d’Azerbaïdjan uni, député du Milli Medjlis

9. Sabir Hadjiyev – président du Parti de l'Union civile, député du Milli Medjlis

10. Razi Nouroullaïev – président du Parti du Front national, député du Milli Medjlis

11. Ilgar Mammadov – président du Parti Real

12. Arzoukhan Alizadé – président du Parti de l'Indépendance nationale d'Azerbaïdjan

13. Rafig Tourabkhan – président du Parti démocratique populaire d'Azerbaïdjan

14. Osman Efendiyev – président du Parti de l’intelligence démocratique nationale

15. Khoudadat Khoudiyev – président du Parti de l'Unité

16. Hadjibaba Azimov – président du Parti de l'Unité nationale d’Azerbaïdjan uni

17. Alisahib Husseynov – président du Parti du Monde démocratique azerbaïdjanais

18. Maïs Safarli – président du Parti Yourddas d'Azerbaïdjan

19. Igbal Agha-zadé – président du Parti de l’Espoir

20. Firoudin Karimov – président du Parti Gorgoud

21. Samir Djafarov – président du Parti du Mouvement national

22. Hadji Hadjiyev et Raouf Gourbanov - Parti communiste azerbaïdjanais

23. Aboutalib Samadov – président du Parti de l'Alliance pour l'Azerbaïdjan

24. Asli Kazymova – présidente du Parti de la Prospérité sociale d'Azerbaïdjan -

25. Evez Temirkhan – président du Parti libéral d'Azerbaïdjan

26. Araz Alizadé – président du Parti social-démocrate d'Azerbaïdjan

27. Ikhtiyar Chirinov – président du Parti du Congrès national

28. Subout Assadov – président du Parti républicain d'Azerbaïdjan

29. Penah Husseyn – président du Parti populaire d’Azerbaïdjan

30. Fouad Aliyev – président du Parti libéral démocrate d'Azerbaïdjan

31. Serdar Djalaloglu – président du Parti démocratique d'Azerbaïdjan

32. Aghadour Muslimov – président du Parti des combattants azerbaïdjanais

33. Ilyas Ismayilov – président du Parti de la Justice

34. Younous Oghouz – président du Parti de l'Unité nationale

35. Hafiz Hadjiyev – président du Parti Musavat moderne

36. Kamil Seyidov – président du Parti des Républicains libres d'Azerbaïdjan

37. Ahmad Oroujov – président du Parti de la Liberté

38. Elshad Moussaïev – président du Parti du Grand Azerbaïdjan

39. Teyyoub Qaniboglu – président du Parti de l'Evolution d'Azerbaïdjan

40. Mirmahmoud Fettaïev – président du Parti du Front populaire classique

41. Ali Aliyev – président du Parti Citoyen et Développement

42. Toufan Karimov – président du Parti national démocratique d'Azerbaïdjan

43. Gulamhusesyn Alibeyli – président du Parti des Intellectuels

44. Feredj Gouliyev - président du Parti du Mouvement de renaissance nationale

45. Toural Abbasly – président du Parti AG

46. Moussa Aghaïev – président du Parti Yeni Zaman (Nouveau Temps)

47. Sulheddin Akbar – président du Parti des Démocrates libres

48. Bedreddin Gouliyev – président du Parti populaire républicain

49. Eflan Ibrahimov – président du Parti populaire indépendant

50. Agsassif Chakiroglu – président du Parti du Futur Azerbaïdjan

51. Sébiné Aliyeva, médiatrice des droits de l’homme (ombudsman) de la République d’Azerbaïdjan

52. Eldar Gouliyev, président du Conseil des sages, député du Milli Medjlis

53. Sattar Möhbaliyev, président de la Confédération des syndicats d'Azerbaïdjan, député du Milli Medjlis

54. Mammad Moussaïev, président de la Confédération nationale des entrepreneurs (employeurs) de la République d'Azerbaïdjan

55. Anar Rzaïev, président de l'Union azerbaïdjanaise des écrivains, Ecrivain du peuple

56. Chafiga Mammadova, présidente de l'Union des cinéastes de la République d'Azerbaïdjan, Artiste du peuple

57. Firanghiz Alizadé, présidente de l'Union azerbaïdjanaise des compositeurs, Artiste du peuple

58. Ferhad Khalilov, président de l'Union azerbaïdjanaise des peintres, Peintre du peuple

59. Azerpacha Nematov, président de l'Union des personnalités du théâtre d'Azerbaïdjan, directeur du Théâtre dramatique académique national d'Azerbaïdjan, Artiste du peuple

60. Elbay Gassymzadé, président de l'Union azerbaïdjanaise des architectes, Architecte émérite

61. Elchin Chykhly, président de l'Union azerbaïdjanaise des journalistes

62. Omar Eldarov, recteur de l'Académie d'arts d'Azerbaïdjan, Peintre du peuple de la République d'Azerbaïdjan

63. Ferhad Bedelbeyli, recteur de l'Académie de musique de Bakou, Artiste du peuple

64. Siyavouch Karimi, recteur du Conservatoire national d'Azerbaïdjan, Artiste du peuple

65. Raouf Zeyni, président du Forum national des ONG

66. Roufiz Gonagov, président du Centre d'études des relations internationales

67. Ahmadov Elman, président de l'Association « Centre culturel tat »

68. Rzaïev Imran, président de l'Association « Centre culturel national lezguine Samour »

69. Chaoulov Igor Alexandrovitch, président de l'Association « Centre du patrimoine des Juifs des montagnes »

70. Malikova Irada, (fondatrice et rédactrice en chef) rédactrice en chef du journal « Dodo »

71. Korkhmaz Ibrahimli, président de l'Association du Centre électoral démocratique

72. Novella Djafaroglu, présidente de la Société pour la protection des droits des femmes azerbaïdjanaises D.Aliyeva

73. Seltenet Godjamanly, présidente de l'Association « Protection des droits de l'homme et de l'état de droit »

74. Séadet Bénéniarly, présidente de la section azerbaïdjanaise de la Société internationale des droits de l'homme

75. Moustafa Babanly, président de l'Association internationale des anciens étudiants étrangers d'Azerbaïdjan

76. Oumoud Mirzaïev, Fonds de presse eurasien international

77. Nuchabé Mammadova, présidente de l'Alliance pour le dialogue et le développement international

78. Djéssaret Husseynzadé, président de l'Association « Appui aux initiatives de l'information »

79. Chemistan Alizamanly, président de l'Association « Soutien à la promotion du patriotisme »

80. Sevda Tahirli, présidente de la Fondation Mirza Alakbar Sabir

81. Tenzilé Rustamkhanly, présidente de l'Union des femmes azéri-turques

82. Chamil Alakbarli, président de l'Association pour la Promotion du génocide de Khodjaly

83. Chélalé Hassanova, présidente de l'Association pour l'Aide au développement des relations publiques

84. Yadigar Mammadli, président de la Ligue azerbaïdjanaise des journalistes démocratiques

85. Tahir Khoudiyev, président de la Société internationale des personnes handicapées

86. Zaour Gariboglu, président de l'Association de l'information internationale et les études régionales

87. Etibar Husseynov, président de l'Association des anciens étudiants azerbaïdjanais et britanniques

88. Fikret Youssifov, président de l'Association des études économiques internationales « Economics »

89. Rafaïl Bedjanov, président de l'Association pour les droits de l'homme et l'éducation

90. Mehriban Abdullaïeva, présidente de l'Association pour la société démocratique et la protection des droits des femmes

91. Mehriban Zeynalova, présidente de l'Association pour aider les femmes « Le monde propre »

92. Sahib Mammadov, Ligue de la protection du droit du travail des citoyens

93. Maïs Aliyev, président de l'Association pour l'étude des droits sociaux

94. Alimammad Nouriyev, président du Fonds d'études « Constitution »

95. Vussal Gouliyev, président de l'Association du Centre d'éducation pour la jeunesse

96. Gunduz Osman, président de l'Association du Centre des systèmes et des technologies de l'information « Multimédia »

97. Mirali Husseynov, président de l'Association de l'Etude de la démocratie

98. Sabit Baghirov, président du Fonds d'aide à l'entrepreneuriat et au développement de l'économie de marché

99. Iradé Rizazadé, présidente de l'Association pour le bien-être social des citoyens

100. Hassanli Emin, président de l'Association des militaires démobilisés « Sensibilisation de la jeunesse »

101. Ziba Nabiyeva, présidente de l'Association de l'Initiative des femmes pour le développement

102. Tunzalé Djavadova, présidente de l'Association pour le Développement sociale des femmes et des jeunes familles

103. Fuzouli Rzagouliyev, président de l'Association des Anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale d'Azerbaïdjan

104. Samira Moustafaïeva, présidente de l'Association pour la sensibilisation de la jeunesse

105. Mehdi Mehdiyev, président de l'Association des invalides, des anciens combattants et des familles des martyrs de la guerre du Karabagh

106. Rövchen Gouliyev, président de l'Association de la Fédération de football « Karabagh-Combattants mutilés »

107. Akif Naghy, président de l'Organisation de libération du Karabagh

108. Aliyev Assef, président de l'Association des anciens combattants du Karabagh

109. Hajibala Azimov, président de l'Association des anciens tankistes

110. Elmira Meheddinli, présidente de l'Association de l'Institut des humanités internationales

111. Fouad Rzaïev, président de l'Association des invalides de guerre et des anciens combattants de Bakou

112. Kenan Youssif-Zadé, président de l'Association des chirurgiens militaires

113. Tamkhil Hadjiyev, président de l'Association des Journalistes spécialisés dans les sujets militaires

114. Imamverdi Hamidov, sage de la Communauté talyche

115. Ahmad Hapiyev, sage de la communauté kurde

116. Mikhaïl Zabeline, dirigeant de la Communauté russe en Azerbaïdjan, député du Milli Medjlis

117. Alexandre Zaretchny, chef de la Communauté ukrainienne T. Chevtchenko en Azerbaïdjan

118. Alexandre Charovski, chef de la Communauté religieuse de Bakou des juifs européens

119. Milikh Yevdaïev, chef de la Communauté religieuse des juifs des montagnes de Bakou

120. Robert Mobili, chef de la Communauté chrétienne albanienne-oudie de la République d'Azerbaïdjan

121. Oleg Danakari, chef du centre culturel oudi

122. Ismayil Rahimov, chef de l'Association « Veten » des Turcs Ahiska d'Azerbaïdjan

123. Rafig Abdullaïev, dirigeant de l'Association caritative «Boudoug»

124. Guldjan Miassaoutova, chef de la Société culturelle tatare « Tougan Tel »

125. Saïda Mehdiyeva, chef de l'Association « Arqo » des Grecs vivant en Azerbaïdjan

126. Rafaël Gvaladze, chef de la Communauté géorgienne d'Azerbaïdjan

127. Maria Husseynova-Atanassova, directrice de l'Association pour le développement de l'amitié Azerbaïdjan-Bulgarie, rédactrice en chef du magazine Akkord

128. Sevindj Bouladjova, chef de la Communauté Ingiloy

129. Sedaqet Karimova (lezguine), poète, personnalité culturelle émérite d'Azerbaïdjan

130. Magsoud Hadjiyev (tat), professeur, membre de l'Union azerbaïdjanaise des écrivains et de l'Union azerbaïdjanaise des journalistes, membre titulaire de l'Association internationale des orientalistes

131. Chaïr Ramaldanov, ancien colonel des forces armées azerbaïdjanaises (Lezguine)

132. Ramazan Khoutraïev (avar), poète

133. Farroukh Poladov, titulaire d'une pensionne individuelle (avar)

134. Chahouddin Malakhov, ancien colonel des forces armées azerbaïdjanaises (Avar)

135. Piotr Gourtovenko (Ukrainien), capitaine de vaisseau à la retraite

136. Lessia Karimova (Ukrainienne), directrice du Centre culturel et éducatif ukrainien de l'Université slave de Bakou

137. Eldar Abdoullaïev, ancien combattant de la guerre du Karabagh, major de police à la retraite (boudoug)

138. Raïs Chabakaïev (tatar), ancien combattant de la guerre du Karabagh, lieutenant-colonel à la retraite

139. Moïse Bekker (juif), chercheur de l'Institut de droit et des droits de l'homme de l'ANSA

140. Anastassia Lavrina (russe), politologue, présentatrice de la chaîne de télévision CBC

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules