POLITIQUE


Malgré le cessez-le-feu humanitaire, les troupes arméniennes ne cessent de pilonner des villes azerbaïdjanaises par des missiles et l'artillerie

Bakou, 14 octobre, AZERTAC

Malgré le cessez-le-feu humanitaire, les forces armées arméniennes continuent de pilonner des villes azerbaïdjanaises par des missiles et l'artillerie. Les attaques de missiles contre l'Azerbaïdjan sont menées depuis le territoire arménien, a déclaré Hikmet Hadjiyev, assistant du président azerbaïdjanais et chef du département de la politique étrangère de l'Administration présidentielle.

«L'Arménie tente d'élargir la géographie du conflit et d'impliquer des tiers dans le conflit. L'Azerbaïdjan n'a pas d’objectifs militaires en Arménie », a-t-il dit.

Le 11 octobre, un missile balistique SCUD a été lancé depuis l'Arménie sur un quartier densément peuplé de Gandja, la deuxième ville d'Azerbaïdjan. C'est la première fois dans l’espace de l'OSCE qu'un SCUD, missile à haute puissance explosive, est utilisé contre des civils en dehors des zones de combats. En général, c'est l'un des rares cas observés lors des conflits militaires récents dans le monde entier.

Les complexes de missiles balistiques opérationnels et tactiques de l'Arménie ont été prêts au lancement ce matin pour viser à nouveau Gandja, Minguétchévir et d'autres villes azerbaïdjanaises. Ces complexes de missiles tactiques opérationnels ont été neutralisés en tant qu’objectifs militaires légitimes pour sauver la vie des civils. Le ministère arménien de la Défense lui-même a été contraint d'admettre que ces missiles avaient été prêts au lancement.

La ville de Terter et les villages de la région d'Aghdam subissent des tirs depuis ce matin, dès 07h00. Une personne a été tuée. À la suite d'un obus tombé sur la cour de l'école secondaire du village de Duyerli, 8 civils ont été blessés. Plus de 100 obus ont été tirés. Parmi les blessés figurent des membres de l'équipe de tournage de la Société nationale de la Radio-Télévision d'Azerbaïdjan (AzTV).

L’Azerbaïdjan respecte le cessez-le-feu humanitaire. Cependant, en cas d'attaques de missiles et d'autres attaques contre des installations militaires et civiles azerbaïdjanaises depuis le territoire arménien, l'Azerbaïdjan se réserve le droit de les neutraliser en tant qu’objectifs militaires légitimes.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules