Nouvelles de la ligne de front


L'ennemi a de nouveau visé la population civile à Gandja – une équipe de l’AZERTAC s’est rendue sur place

Gandja, 17 octobre, AZERTAC

Les forces armées de l’Arménie ont tiré des roquettes sur Gandja, la deuxième ville d'Azerbaïdjan. Il y a des morts et des blessés parmi la population civile.

Selon les informations préliminaires, 5 personnes ont été tuées et 35 ont été blessées à la suite des tirs de roquettes par les forces armées ennemies sur la cité Djavadkhan, située dans la partie centrale de Gandja vers 01h00 dans la nuit de vendredi à samedi. Les installations et infrastructure civiles ont été gravement endommagées.

Les blessés ont été emmenés aux hôpitaux et on estime qu’il y a des gens coincés dans les décombres.

Il convient de noter que le 11 octobre aussi, l'armée arménienne avait pris pour cible Gandja, la deuxième ville de la République d'Azerbaïdjan, située loin de la ligne de front. Dix personnes, dont cinq femmes, avaient été tuées à la suite des tirs à l’artillerie lourde - des missiles « Scud » sur des immeubles résidentiels dans la partie centrale de la ville. De plus, près de 40 personnes, dont 10 femmes et 9 mineurs, avaient été blessées. Plus d'une dizaine d'immeubles d'habitation et plus d’une centaine d’installations différentes avaient été endommagés.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules