Nouvelles de la ligne de front


Le Parquet général : 63 personnes ont été tuées en raison du ciblage délibéré de la population civile par l'armée arménienne

Bakou, 21 octobre, AZERTAC

Le Parquet général de la République d'Azerbaïdjan a rendu public les statistiques sur les crimes de guerre commis par l'armée arménienne contre la population civile et les localités azerbaïdjanaises.

Du 27 septembre au 21 octobre, jusqu'à 11h00, le nombre de personnes tuées a atteint 63 et celui de blessés 292 à la suite du bombardement des localités azerbaïdjanaises par l'armée arménienne. En outre, le lancement d'intenses tirs d'artillerie lourde et de roquettes par l'ennemi a gravement endommagé 1981 maisons, 90 immeubles résidentiels et 386 installations civiles.

Il est à noter qu'enfreignant brutalement les normes et principes du droit international, les Conventions de Genève de 1949 et leurs Protocoles additionnels et les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, les forces armées arméniennes prennent délibérément pour cible la population civile de l'Azerbaïdjan et tirent intensément sur les villes et les localités azerbaïdjanaises densément peuplées, situées loin des zones de combats.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules