POLITIQUE


La présidente du Milli Medjlis reçoit une délégation parlementaire française

Bakou, 12 novembre, AZERTAC

La présidente du Milli Medjlis, Sahibé Gafarova, a reçu une délégation menée par le député Jérôme Lambert, vice-président du groupe d’amitié avec l’Azerbaïdjan à l’Assemblée nationale française.

Lors de la rencontre, la présidente du parlement azerbaïdjanais Sahibé Gafarova a déclaré que les relations entre les deux pays avaient une riche histoire. Elle a dit que le leader national Heydar Aliyev avait de grands mérites dans l'approfondissement de la coopération entre les deux pays à la suite de l’établissement de l'indépendance de l'Azerbaïdjan. « Aujourd'hui, cette politique est menée avec succès par le président Ilham Aliyev. La première vice-présidente azerbaïdjanaise, Mehriban Aliyeva, a considérablement contribué au développement global des relations entre nos deux pays. Elle a joué un rôle important dans l'approfondissement de nos relations interparlementaires en tant que présidente du groupe d'amitié avec la France au Milli Medjlis. Ce n'est pas un hasard si Mehriban Aliyeva a été décorée de l'ordre de l’Officier de la Légion d'Honneur de la République française pour son travail dans ce domaine », a-t-elle estimé.

La présidente du Milli Medjlis a dit que la coopération des deux pays dans les domaines économique, culturel et humanitaire se développait régulièrement. Ella a indiqué que le rôle de nos parlements dans le développement de nos relations était grand, ajoutant que l'activité des groupes d'amitié dans les organes législatifs des deux pays était louable.

Quant au sujet du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, Sahibé Gafarova a déclaré qu'à la suite de la provocation de l'Arménie, le 27 septembre, l'armée azerbaïdjanaise avait lancé une contre-offensive et s’était mise à rétablir son intégrité territoriale au Haut-Karabagh. La présidente du Milli Medjlis a évoqué avec regret qu'en dépit de l'existence des relations à différents niveaux entre les deux pays, la partie française, y compris le président du groupe d'amitié français, n'avait pas soutenu la juste position de l'Azerbaïdjan concernant cette question. Elle a ajouté qu’au contraire, un certain nombre de hauts responsables français avaient fait des déclarations soutenant la politique d'agression de l'Arménie.

« La dernière déclaration du ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, n'est pas conforme au mandat de la France en tant que coprésident du Groupe de Minsk de l'OSCE et est totalement partiale. Tout cela provoque, bien sûr, un mécontentement justifié dans la société azerbaïdjanaise. L’Azerbaïdjan a rétabli son intégrité territoriale dans le respect des normes et principes du droit international. C'est le droit légal de notre pays », a souligné Sahibé Gafarova.

Sahibé Gafarova s'est déclarée confiante que les opinions exprimées lors des rencontres de la délégation française en marge de sa visite en Azerbaïdjan seraient prononcées à l'Assemblée nationale française. Elle a dit espérer que cette visite donnerait un nouvel élan au développement des relations entre les deux pays.

Ayant remercié pour la rencontre, le vice-président du groupe d’amitié avec l’Azerbaïdjan, Jérôme Lambert, a déclaré qu'ils étaient venus en tant qu’amis, ajoutant que les amis français de l'Azerbaïdjan indépendant étaient heureux que l'Azerbaïdjan ait rétabli son intégrité territoriale. Le député français a souligné l'importance du développement ultérieur des liens au niveau parlementaire et a souligné l'importance de ces relations.

Jérôme Lambert a salué la contribution de la première vice-présidente azerbaïdjanaise, Mehriban Aliyeva, au développement des relations entre les deux pays.

Il a également déclaré que les membres du groupe d'amitié les points de vue de la partie azerbaïdjanaise au public français et à leurs collègues.

Évoquant l’importance des visites mutuelles, le parlementaire français a souligné l’importance des rencontres de ce genre pour prendre connaissance des processus en cours dans la région et pour échanger des informations.

Les membres du groupe d'amitié France-Azerbaïdjan ont partagé leurs points de vue sur le développement des relations interparlementaires et les processus en cours dans le Caucase du Sud.

Les parties ont également échangé sur d'autres questions d'intérêt mutuel.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules