POLITIQUE


Le président azerbaïdjanais : Nous voulons que les hostilités prennent fin, les relations commerciales normales soient rétablies dans notre région

Bakou, 20 novembre, AZERTAC

Nous vivons dans cette région, et ce voisinage se poursuivra, que cela nous plaise ou non. En tant que président azerbaïdjanais et Commandant suprême des armées, je souhaite que les hostilités prennent fin et les relations commerciales normales soient rétablies dans notre région, dans le Caucase du Sud. Quoi qu'il en soit, nous le voulons, a déclaré le président Ilham Aliyev dans son adresse à la nation le 20 novembre.

« Nous n'avons aucun problème avec le peuple arménien. Nous n'avons pas mené de nettoyage ethnique contre le peuple arménien, comme ils en ont effectué contre nous. Nous n'avons pas détruit leurs monuments historiques, nous les protégeons et, comme vous le savez, nous avons pris des mesures importantes à cet égard. Nous n'avons pas détruit leurs villes, mais nous aurions pu les détruire. Est-ce qu'il était difficile de détruire Khankendi après avoir pris Choucha ? Nous pourrions le faire en un jour. Avons-nous fait ça? Non. Mais qu'ont-ils fait à nos villes? Par conséquent, nous n'avons aucun problème avec le peuple arménien. Je tiens à dire une fois de plus que tous les peuples vivant dans l’État azerbaïdjanais uni ont des droits égaux, y compris le peuple arménien », a estimé le président Ilham Aliyev.

« Je suis sûr que les Arméniens qui vivent aujourd'hui au Karabagh comprendront un jour que le seul moyen pour eux est de vivre côte à côte avec le peuple azerbaïdjanais, de vivre dans le voisinage et d'arrêter tous ces actes infâmes », a-t-il ajouté.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules