POLITIQUE


Les actions de l'Arménie visant à détruire le patrimoine religieux et culturel du peuple azerbaïdjanais sont une agression contre la culture humaine

Bakou, 24 novembre, AZERTAC 

L'Arménie, qui poursuit sa politique d’agression depuis des années, a ignoré les normes du droit international et du droit international humanitaire, a commis des crimes contre l'environnement par des incendies, des bombes au phosphore et des mines dans les territoires azerbaïdjanais occupés. Aujourd'hui, lorsque les Arméniens quittent les territoires de l'Azerbaïdjan, ils commettent des atrocités, des ressources matérielles et spirituelles sont pillées, des œuvres d'art sont volées, des forêts et des biens civils sont incendiés. Ces faits réels sont largement couverts par les médias mondiaux, indique la déclaration conjointe des dirigeants des confessions religieuses de l'Azerbaïdjan concernant les monuments religieux azerbaïdjanais détruits au Karabagh.

« Les actions de l'Arménie visant à détruire et à détourner le patrimoine religieux et culturel du peuple azerbaïdjanais multinational et multireligieux sont une agression contre toute la culture humaine et le patrimoine mondial, ainsi qu'une violation flagrante du droit international humanitaire, y compris les Conventions de Genève », lit-on dans la déclaration.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules