POLITIQUE


Le Service de sécurité nationale et le ministère de la Défense d'Azerbaïdjan publient une déclaration commune

Bakou, 13 décembre, AZERTAC

Après le cessez-le-feu déclaré conformément à la déclaration signée par les présidents azerbaïdjanais et russe et le Premier ministre arménien le 10 novembre, certaines forces armées arméniennes sont restées dans la zone forestière dans le nord-ouest du bourg de Hadrout de la région de Khodjavend de l'Azerbaïdjan, indique une déclaration commune du ministère de la Défense et du Service de sécurité nationale d'Azerbaïdjan.

La déclaration se lit comme suit :

« Les médias arméniens ont rapporté que les groupes armés étaient égarés dans la forêt. Par conséquent, la partie arménienne a fait appel au commandement des forces de maintien de la paix de la Fédération de Russie pour les évacuer du territoire.

La partie azerbaïdjanaise a fourni toutes les conditions pour le retrait des groupes armés arméniens. Les soldats de la paix russes sont arrivés dans la région dans des conditions météorologiques difficiles, ont fait appel à l'aide des haut-parleurs aux groupes armées arméniens dans la zone forestière et ont déclaré que des mesures nécessaires avaient été prises pour les évacuer de la zone.

En général, les forces de maintien de la paix de la Fédération de Russie ont rempli leurs responsabilités avec un grand professionnalisme pour évacuer les soldats arméniens appelés « disparus », « égarés ».

Les groupes armés arméniens n'ont pas quitté la zone, ont plutôt créé des positions de combat et ont commis ces derniers jours des actes de terreur, de sabotage et de provocation contre les civils et les militaires azerbaïdjanais de la région. Ainsi, le 26 novembre 2020, à la suite d'une attaque inattendue des Arméniens 3 militaires azerbaïdjanais ont été tués et deux personnes ont été blessées dans le village de Sour de la région de Khodjavend, libérée de l'occupation arménienne. Le 8 décembre, un militaire azerbaïdjanais a été tué et un employé de la compagnie Azercell a été grièvement blessé.

Compte tenu de tous les faits susmentionnés, le Service de sécurité nationale de la République d'Azerbaïdjan a commencé à mener une opération antiterroriste dans la zone concernée.

Certains dirigeants arméniens et les médias arméniens font des allégations infondées contre les forces de maintien de la paix russes et la partie azerbaïdjanaise pour ces cas, ce qui est totalement inacceptable.

La partie arménienne doit assurer la mise en œuvre des dispositions de la déclaration tripartite, apporter son soutien au maintien du cessez-le-feu et de la paix, s'abstenir de provocations, d'aggravation délibérée de la situation et de recours à de tels cas à des fins politiques nationales par le biais des groupes armés arméniens restés dans la zone concernée.

Restant fidèle aux dispositions de la déclaration tripartite, la République d'Azerbaïdjan poursuit ses efforts pour assurer la paix dans la région en étroite coordination et coopération avec les forces de maintien de la paix de la Fédération de Russie ».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules