POLITIQUE


Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères rencontre la vice-Première ministre belge

Bakou, 19 décembre, AZERTAC

En marge de sa visite de travail au Royaume de Belgique, le ministre Djeyhoun Baïramov s'est entretenu avec Sophie Wilmès, vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce extérieur, et des institutions culturelles fédérales.

Au cours de l’entretien, les parties ont échangé sur la coopération bilatérale entre l'Azerbaïdjan et la Belgique, ainsi que sur le partenariat avec l'Union européenne.

La coopération énergétique, le lancement du Corridor gazier Sud et la représentation d'une entreprise belge au sein du consortium Corridor gazier Sud ont figuré parmi les thèmes centraux de l’entretien était.

Les parties ont également discuté de la dernière situation dans la région. Le ministre Djeyhoun Baïramov a informé Sophie Wilmès de la provocation lancée par l'Arménie le 27 septembre dernier, des opérations de contre-offensive de l'Azerbaïdjan et de la Guerre patriotique de 44 jours. La ministre belge a été informée des crimes de guerre commis, le ciblage délibéré de la population civile azerbaïdjanaise par l'Arménie pendant cette période, ainsi que les nombreux faits dont dispose l'Azerbaïdjan concernant le transfert des mercenaires étrangers par l'Arménie dans la région ont été portés à l'attention de la ministre belge.

Le ministre des Affaires étrangères azerbaïdjanais a donné des informations sur la Déclaration tripartite du 10 novembre 2020 et sa mise en œuvre. Dans le même temps, il a évoqué la création d’un nouveau cadre de sécurité et de coopération dans la région, marquant que cela ouvrait de nouvelles perspectives pour le développement et la prospérité de la région.

Évoquant l'adoption des décisions unilatérales et partiales contre l'Azerbaïdjan par les parlements de certains pays européens, le ministre Djeyhoun Baïramov a attiré avec regret l'attention de son interlocutrice que le parlement belge avait adopté une décision similaire. Il a souligné que malgré l'inclusion des références aux normes et principes du droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies à cette décision à la suite de l'explication du gouvernement belge, le document contient un certain nombre de questions ne reflétant pas la réalité et préoccupe sérieusement la société azerbaïdjanaise.

A son tour, Sophie Wilmès s’est déclarée intéressée par le développement de la coopération entre les deux pays. Elle a dit que la Belgique avait toujours agi conformément au droit international dans le développement des relations bilatérales. Attirant l'attention sur le processus d'établissement d'une paix et d'un développement durables dans la période post-conflit, Sophie Wilmès a fait savoir que la Belgique serait heureuse de participer à ce processus.

Au cours de la rencontre, les parties ont également échangé sur d'autres questions d'intérêt mutuel.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules