POLITIQUE


Ilham Aliyev : Nos soldats et officiers héroïques ont montré la force de l'Azerbaïdjan

Bakou, 1er janvier, AZERTAC

La guerre se déroulait sous les yeux de notre peuple. Après la guerre, des informations sont données sur certaines opérations et décisions. Je ne veux pas réserver beaucoup de temps à cette question. Mais en 44 jours, l'armée azerbaïdjanaise a détruit l'armée arménienne. Nos soldats et officiers héroïques ont montré la force de l'Azerbaïdjan. Grâce aux opérations bien planifiées et menées, en utilisant des capacités techniques, en s'appuyant sur l'héroïsme et le courage de nos enfants héroïques, nous avons fait l'impossible, détruit l'ennemi, et l'ennemi a levé le drapeau blanc, est tombé à genoux, a déclaré le président de la République d'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev dans son allocution télévisée à l'occasion de la Journée de solidarité des Azerbaïdjanais du monde et du Nouvel an.

« Nos soldats et officiers héroïques ont montré la force de l'Azerbaïdjan. Après la libération de plus de trois cents de nos villes et villages, de notre Choucha natale, ancienne ville d'Azerbaïdjan, puis de plusieurs autres villages, l'ennemi a complètement échoué, signé un acte de capitulation et a été contraint de se retirer des autres terres occupées », a précisé le président azerbaïdjanais.

Le chef de l'Etat a dit : « La guerre a montré notre force, notre volonté inébranlable, notre unité, et le poing de fer, devenu symbole de la guerre et de la victoire, a montré sa force. Il s'agît à la fois de l'unité et de la force. Il y a une unité dans notre société, notre pays a de la force et en aura toujours. Si quelqu'un vit aujourd'hui en Arménie avec un sentiment de vengeance, il fait une grave erreur. Ils ne devraient pas oublier cette guerre de 44 jours. Désormais, si quelqu'un essaie d'insulter le peuple azerbaïdjanais, il verra le pire de ce qu'on a vu pendant la guerre de 44 jours ».

Le président Ilham Aliyev a dit que l'Azerbaïdjan avait vaincu l'Arménie, ajoutant que le monde entier l'avait vu, cela s'était passé sous les yeux du monde. « Personne n'a pu nous arrêter. J'ai dit que nous irions jusqu'au bout, j'ai demandé de fixer une date pour le retrait de l'armée arménienne de nos terres. Une fois la date fixée, nous avons cessé nos opérations militaires », at-il souligné.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules