POLITIQUE


Le président Ilham Aliyev : La culture riche et incomparable de l'Azerbaïdjan est une source de fierté pour nous tous

Bakou, 5 janvier, AZERTAC

La culture riche et incomparable de l'Azerbaïdjan est une source de fierté pour nous tous. Nous devons protéger notre culture et notre patrimoine culturel. Pendant des siècles, notre peuple a préservé sa culture, ce qui nous a permis en tant que peuple, en tant que nation, la possibilité de préserver nos valeurs nationales et spirituelles et notre identité nationale. Durant de nombreuses années, l'Azerbaïdjan s'est vu privé de l'indépendance et notre peuple a vécu dans d'autres États. Néanmoins, la détermination de notre peuple et son attachement aux racines nationales ont empêché notre peuple de s’assimiler. Notre culture a joué un rôle clé dans la préservation de notre identité nationale, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev au cours de son entretien par visiopconférence avec Anar Karimov suite à sa nommination au poste de ministre de la Culture.

« C'est notre langue maternelle, la langue azerbaïdjanaise qui nous protège en tant que peuple et en tant que nation depuis des siècles. Il est de notre devoir de protéger la langue azerbaïdjanaise. À différentes époques dans le passé, je me suis exprimé à propos de la protection de la langue maternelle. En prenant la parole à l'Académie nationale des Sciences d'Azerbaïdjan et à d'autres événements, j'ai dit que nous avons une langue riche et que nous pouvons en être fiers. Je pense que la langue azerbaïdjanaise a une place particulière pour sa richesse parmi les langues du monde », a estimé le chef de l’Etat.

Le président de la République a souligné que certains mots récemment introduits dans la langue azerbaïdjanaise interféraient avec la pureté de l’azerbaïdjanais.

« Notre langue est très riche. Je pense que le ministère de la Culture, en collaboration avec d’autres organismes compétents tels que le ministère de l’Education et l’Académie nationale des Sciences d’Azerbaïdjan, devrait travailler dur pour protéger la langue azerbaïdjanaise. Diverses mesures sont prises, il existe des programmes, mais la vie quotidienne montre que nous voyons parfois la pureté de notre langue être perturbée. Je le vois dans les organes de presse, à la télévision et, bien sûr, cela doit être arrêté. Nous avons préservé notre langue pendant des siècles et nous devons continuer à le faire. Aujourd'hui, la langue azerbaïdjanaise est la langue maternelle de plus de 50 millions de personnes dans le monde », a dit le président Ilham Aliyev.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules