POLITIQUE


Le photographe de renom mondial Reza Deghati a été à l’AZERTAC VIDEO

La mise en œuvre des projets communs et l'organisation des expositions dédiés à la Guerre patriotique ont été discutées lors de la rencontre

Bakou, 8 février, AZERTAC

Le photographe de renom mondial Reza Deghati a été à l’AZERTAC ce lundi 8 février.

Lors de la rencontre tenue avec Aslan Aslanov, président du Conseil d’administration de l’AZERTAC, un échange de vues a eu lieu sur la transmission des réalités azerbaïdjanaises de l’époque de la Guerre patriotique de 44 jours, les travaux effectués et les projets à réaliser à l’avenir dans le domaine de l’information.

Au cours de l’entretien, il a été évoqué que les crimes commis contre la population civile azerbaïdjanaise pendant la guerre avaient été transmis surtout à l’aide des photos à un large public. « Ces photos montrent non seulement que la position de l'Azerbaïdjan est équitable, mais prouvent également que l'ennemi se bat contre des personnes non armées. Dans le même temps, vos discours et points de vue objectifs dans la presse sont une grande contribution à faire connaître les réalités », a souligné le président du Conseil d’administration de l’AZERTAC.

Reza Deghati a déclaré qu'il était en Azerbaïdjan depuis le début de la guerre. « J'ai quitté tous mes projets et suis venu en Azerbaïdjan. Parce que je devais être ici à un moment pareil. J'ai visité de nombreuses zones libérées. Je désire voyager dans chaque ville et village pour documenter la dévastation et la faire connaître au monde entier à travers des expositions, des albums et des films. Ce sera aussi une chronique pour les générations futures », a dit le célèbre photographe.

Reza Deghati a dit admirer le courage, la bravoure et l'intrépidité des soldats azerbaïdjanais. Il a raconté un épisode intéressant dont il a été témoin lors de sa visite à Kelbedjer. « À Kelbedjer, les paroles d'un soldat m'ont touché le cœur. Vous savez que les positions arméniennes y sont plus proches. J’étais accompagné par les soldats. Je voulais qu'ils marchent en avant et, moi, prendre des photos. Bien que j'aie demandé à plusieurs reprises, l'un d'eux a refusé de me laisser partir derrière eux. Il a dit que l'ennemi était capable de tout acte vile, ils peuvent me connaître et tirer sur moi. Il s’est dit prêt à recevoir une balle pour me protéger. J'ai été dans de nombreuses guerres, mais je n'ai jamais vu de soldats aussi courageux », a souligné Reza Deghati.

Déclarant que la Guerre patriotique aurait une place à part dans l'histoire avec ses nombreuses particularitéss, le photographe a déclaré que le président Ilham Aliyev avait apporté la victoire à l'Azerbaïdjan en démontrant un haut niveau de gestion militaire, diplomatique et de l'information.

Lors de la rencontre, les discussions ont porté sur la mise en œuvre des projets communs dédiés à la Guerre patriotique, l'organisation des expositions, ainsi que des master classes pour les photojournalistes de l'agence.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules