POLITIQUE


Le groupe interparlementaire d'amitié Indonésie-Azerbaïdjan a publié une déclaration à l'occasion de l'anniversaire du massacre de Khodjaly

Tokyo, 17 février, AZERTAC

Le président du groupe interparlementaire d'amitié Indonésie-Azerbaïdjan au sein de la Chambre des représentants de la République d'Indonésie, Muhammad Iqbal, a publié au nom dudit groupe une déclaration à l'occasion du 29e anniversaire du massacre de Khodjaly.

La déclaration indique que dans la nuit du 25 au 26 février 1992, la population civile de la ville azerbaïdjanaise de Khodjaly a été victime d'un génocide, qu’au total, 613 personnes ont été tuées dont 106 femmes, 63 enfants et 70 personnes âgées, et 1 275 personnes ont été faites prisonnières.

Dans le document, les membres du groupe soulignent que le massacre de Khodjaly avait été gravé comme une grande ignominie dans l'histoire de l’humanité, et que les responsables de l'organisation de ce génocide devraient être punis au niveau international. Il y est noté que la mémoire des victimes du massacre de Khodjaly, la page la plus sombre du conflit arméno-azerbaïdjanais, commis il y a 29 ans dans la région du Haut-Karabagh en Azerbaïdjan, était commémorée avec une profonde estime et un profond regret.

Les membres du groupe estiment qu’il était nécessaire de commémorer les personnes tuées à Khodjaly et de se souvenir des terribles crimes commis ici afin que de tels crimes contre l'humanité ne soit plus commise nulle part dans le monde. Ils notent également que les victimes de Khodjaly ont rappelé la valeur de la paix à chacun.

Dans la déclaration, le 29e anniversaire du massacre de Khodjaly a été qualifié d’occasion pour lancer de nouveaux efforts de paix internationaux pour résoudre le conflit du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. L'Arménie a été appelée à se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies, à retirer ses groupes toujours présents sur le territoire de l’Azerbaïdjan et à créer des conditions pour le retour d'un million de réfugiés azerbaïdjanais dans leurs foyers.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules