CULTURE


Le directeur général de l'ICESCO appelle les États membres à soutenir la restauration des monuments de la culture islamique détruits

Le Caire, 10 mars, AZERTAC

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a souligné que la célébration des capitales de la culture dans le monde islamique découle d’une conscience de l’importance de l’héritage culturel, ainsi que de la volonté de transformer positivement l’image de ces villes, selon le site officiel de l’ICESCO.

Le but est d’en faire une « destination culturelle » au lieu d’une « interface culturelle » et, partant, accorder à chaque ville une valeur culturelle et une force douce à même de hisser sa position internationale dans le classement des villes, a-t-il ajouté.

Dans son allocution-vidéo adressée à l’occasion de la cérémonie du lancement des festivités célébrant Doha capitale de la culture dans le monde islamique au titre de 2021, Dr AlMalik a précisé que depuis le lancement par l’ICESCO en 2005 du Programme des capitales de la culture dans le monde islamique, 50 villes ont été élues capitales culturelles. Et d’ajouter que ceci nous a permis de découvrir la richesse des cultures de ces villes et de ressentir profondément notre appartenance à la grande civilisation islamique. Aussi a-t-il souligné que la désignation d’une capitale culturelle vise à élargir les frontières de chaque État membre de l’Organisation pour nous représenter tous.

Il a également félicité S.A Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Émir du Qatar, ainsi que le peuple qatari et son gouvernement représenté par le ministère de la Culture et des Sports, à l’occasion de l’élection de Doha capitale de la culture dans le monde islamique au titre de 2021 pour la région arabe, soulignant que ce choix est une reconnaissance du patrimoine historique antique de cette ville.

De même, Dr AlMalik a souligné que le patrimoine culturel et la culture dans le monde islamique ont subi d’importants dommages en raison du pillage ou du vandalisme, appelant les États membres et l’État du Qatar à soutenir les programmes et projets de l’ICESCO, à travers la diffusion de la culture numérique afin de protéger et de promouvoir la richesse et la diversité du patrimoine et des créations culturelles dans le monde islamique. Il s’agit également de documenter et d’exporter ces créations à travers le monde, le but étant de réaliser la vocation civilisationnelle et noble du programme de célébration des capitales de la culture dans le monde islamique.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules