MEMOIRE SANGLANTE


Un webinaire dédié à la Journée du génocide des Azerbaïdjanais à l'Académie Nationale d'Administration

Bakou, 31 mars, AZERTAC

L'Académie Nationale d'Administration auprès de la Présidence de la République d’Azerbaïdjan a organisé ce mardi un webinaire consacré à la Journée du génocide des Azerbaïdjanais, célébré le 31 mars.

L'académicien Ourkhan Alakbarov, recteur de l'Académie Nationale d'Administration, a souligné que le génocide commis par les Arméniens contre les Azerbaïdjanais avait fait l'objet d'une évaluation politique par le décret du leader national Heydar Aliyev du 26 mars 1998 et que le 31 mars avait été déclaré Journée du génocide des Azerbaïdjanais.

S'exprimant lors du webinaire, Firdovsiyé Ahmadova, chef du département d'histoire, et Zaour Mammadov, enseignant au département de science politique et de gestion politique, ainsi que d'autres ont déclaré que le génocide du mars 1918 était un acte de vandalisme planifié par les nationalistes arméniens.

Le nettoyage ethnique, le génocide et la politique agressive des nationalistes arméniens contre le peuple azerbaïdjanais depuis 200 ans constituent des périodes très douloureuses de l'histoire de l'Azerbaïdjan, pleine de tragédies, y compris d'événements sanglants. Le principal objectif de cette politique nationaliste était de créer un État de «Grande Arménie» inventé par les Arméniens dans les anciens territoires de l'Azerbaïdjan en expulsant les Azerbaïdjanais de leurs terres historiques. Les faits historiques montrent que le transfert d'un grand nombre d'Arméniens d'Iran et de Turquie vers la partie montagneuse de la région stratégiquement importante du Karabagh en Azerbaïdjan a commencé au début du XIXe siècle. Au début du XXe siècle, les nationalistes arméniens ont commencé à mener une politique de nettoyage ethnique et de génocide, expulsant systématiquement les Azerbaïdjanais de leurs terres historiques, développant leurs activités pour réaliser le rêve d'une «Grande Arménie» proposé par le Parti Dachnak. Ainsi, en 1905-1906, les Arméniens ont commis des massacres contre les Azerbaïdjanais à Bakou, Gandja, au Karabagh, à Irevan, Nakhtchivan, Ordoubad, Cherour-Dereleyez, Tbilissi, Zenguézour, Gazakh, etc., ont cruellement tué la population, incendié les villes et les villages.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules