CULTURE


L’ICESCO rend public son programme pour célébrer le Mois du patrimoine dans le monde islamique 2021

Le Caire, 19 avril, AZERTAC

La célébration de la Journée internationale des monuments et des sites est l’occasion de mettre en lumière la richesse, la diversité et l’originalité du patrimoine culturel matériel et immatériel dont jouissent les pays du monde islamique, et ce, depuis sa promulgation le 18 avril 1982 sur proposition du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS). Il s’agit d’une occasion pour le grand public de se pencher sur la richesse et la diversité caractérisant le patrimoine mondial et les sites archéologiques établis dans les quatre coins du globe, et de souligner les efforts inlassables déployés, dans le cadre des accords et déclarations internationaux sur la protection du patrimoine culturel et naturel, afin de le préserver et de le valoriser.

Dans ce contexte, il faut rappeler que l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) attache une grande importance à la préservation du patrimoine culturel, à la sensibilisation à son rôle et à l’alerte au danger de le compromettre et de le saboter en temps de crises, en particulier la crise sanitaire dont le monde connaît encore chaque jour de nouvelles vagues. Ces efforts ont été incarnés dans plusieurs événements, réalisations et documents de référence, qui ont tous abouti à la nécessité d’une intervention urgente et à l’établissement d’un contrat entre les secteurs gouvernementaux, les organisations internationales et régionales et les instances de la société civile, pour développer une feuille de route participative visant à protéger le patrimoine culturel.

L’ICESCO a également adopté une nouvelle stratégie depuis 2019, basée sur une vision plus globale et plus réaliste de la préservation du patrimoine culturel dans le monde islamique. À cet effet, elle a fourni les moyens d’action nécessaires, en tête desquels figurent l’approbation de la création du Centre du patrimoine dans le monde islamique, ainsi que le développement des mécanismes de travail du Comité du patrimoine dans le monde islamique, en élargissant ses fonctions et renforçant ses rôles, notamment celui de l’inscription des sites du patrimoine sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique. Il s’agit également de la création d’un observatoire pour la protection du patrimoine, visant à faire l’état des lieux du patrimoine dans le monde islamique et déterminer les dangers qui le menacent, de même que la mise en place du Fonds des projets patrimoniaux, qui permettra d’apporter le soutien nécessaire aux autorités de tutelle du patrimoine dans les États membres.

La célébration de cette Journée en 2021 intervient dans des circonstances hautement exceptionnelles, à la lumière de la pandémie de COVID-19 qui a obligé plus de la moitié de la population mondiale à rester chez elle et a provoqué la fermeture de la plupart des sites archéologiques, monuments historiques et musées, auparavant ouverts aux visiteurs. L’ICESCO a lancé un certain nombre d’initiatives globales dans le domaine culturel pour fournir des programmes alternatifs aux programmes présentiels, dont notamment l’initiative « La culture à distance », et le soutien nécessaire aux sites patrimoniaux endommagés dans nombre d’États membres, et aux musées touchés par la fermeture depuis le début de la crise. Par ailleurs, à travers son projet civilisationnel « Routes du futur » et son programme de la Créativité, l’ICESCO a alloué un certain nombre de programmes et d’activités dans le cadre d’une vision globale et équilibrée de l’avenir du patrimoine du monde islamique à l’horizon 2030.

En application de la recommandation du Comité du patrimoine dans le monde islamique, lors de sa réunion du 10 décembre 2020, appelant à l’adoption d’une initiative pour célébrer annuellement le Mois du patrimoine dans le monde islamique, allant du 18 avril, date correspondant à la Journée internationale des monuments et des sites, au 18 mai, correspondant à la Journée internationale des musées, l’ICESCO entend célébrer le Mois cette année sous le thème : « Unis pour l’art et le patrimoine ». À cet effet, elle a élaboré un projet intégré comprenant un certain nombre de séminaires internationaux et de sessions de formation étalés sur un mois entier.

À la lumière de ces circonstances urgentes et dangereuses, l’ICESCO appelle les pays du monde et les organisations internationales et régionales à prendre les mesures nécessaires pour limiter les répercussions négatives de la pandémie et à rationaliser la valorisation et la gestion du patrimoine du monde islamique, en le faisant connaitre et en en assurant la préservation. Elle a aussi appelé à exploiter les mécanismes d’affichage virtuel et l’intelligence artificielle pour mettre en évidence la richesse et la diversité de ce patrimoine, et à sensibiliser le public à l’importance de sa préservation et à la nécessité de l’intégrer dans le développement durable escompté.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules