SPORT


Le site des COE diffuse un article consacré à une gymnaste azerbaïdjanaise

Bakou, 21 avril, AZERTAC

Le site officiel des Comités Olympiques européens a diffusé un article intitulé « Pas d'obstacle insurmontable pour la gymnaste azerbaïdjanaise sur le chemin vers Tokyo » consacré à la gymnaste azerbaïdjanaise, Zeynab Hummatova.

L’AZERTAC présente le texte de l’article dans son intégralité :

« On dit que ce qui compte ce n’est pas le nombre de fois où l’on tombe , mais le nombre de fois où l’on se relève.

D’après ce principe, Zeynab Hummatova, championne azerbaïdjanaise de gymnastique rythmique, est certainement une athlète de très haut niveau. Elle a en effet connu une série de revers tout au long de sa carrière sportive, mais à chaque fois elle a su trouver la force de se relever plus forte que jamais.

«Nous, les femmes, nous pouvons surmonter n’importe quel défi», déclare la jeune femme de 21 ans, en prëcisant que le sport est le moyen idéal pour les femmes qui travaillent dur et qui ont des objectifs.

Elle en sait quelque chose. Ayant pratiqué la gymnastique depuis l’âge de 6 ans, Zeynab en a rapidement gravi les échelons. A 10 ans elle est invitée à son premier camp d’entraînement en équipe nationale. Malheureusement, elle subit une blessure juste avant. Malgré tout elle participe au camp et s’entraîne en luttant contre la douleur. Bien que n’étant pas au mieux de sa forme à cause de la blessure, elle arrive à impressionner l’entraîneure nationale en chef Mariana Vasilyeva, laquelle deux ans plus tard l’invite à retrouver pour de bon l’équipe nationale.

«En général, le sport permet aux athlètes de développer un caractère très fort», dit Zeynab, qui attribue à la gymnastique son apprentissage des qualités d’opiniâtreté, courage, endurance et d’un état d’esprit tenace. Autant de traits qui l’ont beaucoup aidée au cours de ses 15 ans de carrière sportive, laquelle va culminer cet été par son premier voyage aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Que de chemin parcouru par Zeynab Hummatova depuis ses débuts avec l’équipe nationale! Des annëes qui d’après elle, ont été parmi les plus difficiles. A cause de sa blessure, elle est plus âgée que ses pairs lorsqu’elle rejoint l’équipe, ce qui affecté sa confiance en elle et sa volonté de réussir. À un moment donné, elle envisage même de se retirer du sport.

Mais grâce aux conseils et aux encouragements de son entraîneure Mariana Khanum, elle change d’avis et décide de continuer avec la gymnastique, mais cette fois la gymnastique aérobic.

Après avoir terminé 5e aux Championnats du monde 2017, Zeynab choisit de revenir à la gymnastique rythmique avec l’équipe nationale senior, rien de moins. Le reste appartient à l’histoire.

Un an plus tard, elle remporte le bronze aux Championnats d’Europe en tant que membre de l’équipe nationale d’Azerbaïdjan, puis elle décroche un billet pour les Jeux Olympiques aux Championnats du monde 2019. L’année dernière, elle remporte une médaille d’argent et deux médailles de bronze aux Championnats d’Europe 2020, qui viennent s’ajouter aux multiples médailles de la Coupe du monde rangées dans son armoire à trophées.

Zeynab Hummatova ne tient cependant aucun de ses succès pour acquis. Ses multiples blessures et avoir su à chaque fois se relever l’en empêchent.

Après s’être qualifiée pour les Jeux Olympiques, elle a de nouveau été victime d’une blessure, nécessitant cette fois une intervention chirurgicale et une période de repos de trois mois. C’est ce que supposaient les médecins. Grâce à la volonté de Zeynab et à son désir de rejoindre ses coéquipiers dans la préparation de Tokyo 2020, elle est revenue à l’entraînement seulement six semaines après son opération.

Ayant concouru en solo et en équipe, Zeynab avoue apprécier la source de force qui lui vient de son entraînement avec ses coéquipières. «Nous nous soutenons et nous nous motivons mutuellement, nous travaillons main dans la main et nous serions incomplètes si l’une d’entre nous manque à l’appel» dit-elle, ajoutant que la plus grande difficulté de la gymnastique par équipe est de faire en sorte que les cinq athlètes deviennent totalement et individuellement en phase les unes avec les autres, ce qui souvent signifie savoir utiliser un seul geste ou une seule expression faciale pour communiquer.

Alors que Zeynab Hummatova et ses coéquipières se préparent pour Tokyo 2020, elles sont également ravies de participer aux prochains championnats d’Europe et du monde. Plus tard, elles espèrent terminer sur le podium aux Jeux Européens de Cracovie-Malopolska 2023 et lors de la prochaine édition des Jeux de la Solidarité islamique à Konya, en Turquie.

«Mon objectif principal cette année est de représenter honorablement l’Azerbaïdjan aux Jeux Olympiques», dit-elle. «Malgré tous les défis et les faits de la journée, quand je monte sur le tapis, je me souviens que je représente mon pays et peu importe ce que je ressens, je dois surtout représenter honorablement ma patrie. Le sport fait de vous une personne plus forte », lit-on dans l’article.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules