POLITIQUE


Déclaration des partis politiques opérant en Azerbaïdjan sur la position du président américain concernant le soi-disant génocide arménien

Bakou, 24 avril, AZERTAC

Les partis politiques opérant en Azerbaïdjan ont publié une déclaration sur la position du président des Etats-Unis concernant le soi-disant génocide arménien.

L’AZERTAC présente la déclaration.

« L'Etat arménien, fondé sur des falsifications historiques, a eu recours à diverses provocations à toutes les époques. Pendant des décennies, la machine à propagande arménienne et ses partisans ont tenté de prouver qu'un «génocide» avait été commis contre les Arméniens dans l'Empire ottoman et d’en convaincre le monde entier. La vérité est que pendant la Première Guerre mondiale, de nombreux Arméniens ont perdu la vie en raison de conditions de combat difficiles, de conflits internes, de famine et de maladies. Cependant, on oublie volontairement que le nombre des Turcs tués à l’époque a été plus élevé que celui des Arméniens.

Si l’objectif est l’étude objective des faits historiques, la réalité historique ne doit pas être déformée à des fins politiques et les travaux doivent être confiés à des instituts de recherche internationaux spécialisés dans ce domaine, ainsi qu'à des historiens de renom. La Turquie a déclaré à plusieurs reprises qu'elle était prête à ouvrir ses archives aux historiens et a proposé la création d'une commission mixte pour découvrir la vérité.

Derrière la politique insidieuse d'Erevan, il y a des demandes et des revendications absurdes, telles que leur compensation et le transfert d'une partie du territoire turc à l'Arménie. La dénomination des provinces orientales de la Turquie comme «Arménie occidentale» dans la littérature arménienne sert à la fois à formaliser ces affirmations.

La politique arménienne de falsification des faits historiques et d'expansion a été menée pendant de nombreuses années non seulement contre la Turquie, pays frère, mais aussi contre l'Azerbaïdjan. Plus de 12 000 turco-musulmans ont été tués pendant le seul génocide de mars 1918. Les corps de beaucoup d'entre eux n'ont pas été retrouvés. Une autre tragédie du XXe siècle est le génocide de Khodjaly. Le 26 février 1992, les unités militaires arméniennes ont commis un crime brutal dans la ville de Khodjaly, avec une population de 7 000 habitants. Ces tragédies sont l’un des crimes les plus graves non seulement contre le peuple azerbaïdjanais, mais contre toute l’humanité. Le fait que ces crimes, qui sont une manifestation claire de la politique d’agression arménienne, n'aient pas été évalués politiquement et juridiquement depuis de nombreuses années, est la manifestation de la politique de deux poids deux mesures.

Non seulement l'Arménie et le lobby arménien, mais aussi les puissances mondiales poursuivant les intérêts impérialistes dans la région ont récemment mis le prétendu génocide arménien à l'ordre du jour mondial. Le soi-disant génocide arménien n'est qu'un outil de pression politique et une manifestation de la politique de double poids. Ce serait bien si les forces en quête de «vérités historiques» exigeaient un compte rendu des meurtres brutaux commis par les nationalistes arméniens en Anatolie centrale.

Les partis politiques opérant en Azerbaïdjan ont toujours exprimé leur soutien à la Turquie, pays frère, et ont fermement condamné la position du président américain sur le soi-disant génocide arménien. De telles approches, qui provoquent l'intolérance entre les pays et les peuples, menacent le développement pacifique durable de certaines régions et de l'humanité dans son ensemble.

1. Tahir Boudagov, vice-président du Parti Nouvel Azerbaïdjan

2. Sabir Rustemkhanly, président du Parti de solidarité civile

3. Fezaïl Aghamaly, président du Parti Mère Patrie

4. Gudret Hassanguliyev, président du Parti du Front populaire d’Azerbaïdjan uni

5. Fazil Moustafa, président du Parti du Grand établissement

6. Tahir Karimli, président du Parti de l'unité

7. Elshen Mussaïev, président du Parti Démocratique des Lumières d'Azerbaïdjan

8. Assim Mollazade, président du Parti des réformes démocratiques

9. Sabir Hadjiyev, président du Parti de l'Union civile

10. Razi Nouroullaïev, président du Parti du Front national

11. Ilgar Mammadov, président du Parti REAL

12. Igbal Agha-zadé, président du Parti de l’Espoir

13. Mirmahmoud Fettaïev, président du Parti du Front populaire classique

14. Penah Husseyn, président du Parti populaire d’Azerbaïdjan

15. Serdar Djalaloglu, président du Parti démocratique d'Azerbaïdjan

16. Elshad Moussaïev, président du Parti Grand Azerbaïdjan

17. Ali Aliyev, président du Parti Citoyen et Développement

18. Arzoukhan Alizadé, président du Parti de l'Indépendance nationale d'Azerbaïdjan

19. Toural Abbasly, président du Parti AG

20. Ilyas Ismayilov, président du Parti de la Justice

21. Feredj Gouliyev, président du Parti du Mouvement de renaissance nationale

22. Hafiz Hadjiyev, président du Parti Musavat moderne

23. Sulheddin Akbar, président du Parti des Démocrates libres

24. Fouad Aliyev, président du Parti libéral démocrate d'Azerbaïdjan

25. Younous Oghouz, président du Parti de l'Unité nationale

26. Gulamhusseyn Alibeyli, président du Parti des Intellectuels

27. Aboutalib Samadov, président du Parti de l'Alliance pour l'Azerbaïdjan

28. Araz Alizadé, président du Parti social-démocrate d'Azerbaïdjan

29. Moussa Aggaïev, président du Parti Yeni Zaman

30. Asli Kazimova, présidente du Parti de la Prospérité sociale d'Azerbaïdjan

31. Bedreddin Gouliyev, président du Parti populaire républicain

32. Eflan Ibrahimov, président du Parti populaire indépendant

33. Khoudadat Khoudiyev, président du Parti de l'Unité

34. Hadjibaba Azimov, président du Parti de l'Unité nationale d’Azerbaïdjan uni

35. Alisahib Husseynov, président du Parti de solidarité nationale

36. Subout Assadov, président du Parti républicain d'Azerbaïdjan

37. Kamil Seyidov, président du Parti des Républicains libres d'Azerbaïdjan

38. Ahmad Oroudjov, président du Parti de la Liberté

39. Teyyoub Ganioglu, président du Parti de l'Evolution d'Azerbaïdjan

40. Toufan Karimov, président du Parti national démocratique d'Azerbaïdjan

41. Evez Temirkhan, président du Parti libéral d'Azerbaïdjan

42. Firoudin Karimov, président du Parti Gorgoud

43. Osman Efendi, président du Parti de l’intelligence démocratique nationale

44. Ikhtiyar Chirinov, président du Parti du Congrès national

45. Aghassif Chakiroglu, président du Parti du Futur Azerbaïdjan

46. Metleb Muttallimov, président du Parti de la Justice sociale

47.Hadji Hadjiyev et Raouf Gourbanov, Parti communiste azerbaïdjanais

48. Séadet Muslumova, vice-présidente du Parti des combattants azerbaïdjanais

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules