SOCIETE


Le journaliste tombé en martyr de l’AZERTAC a été accompagné à sa dernière demeure VIDEO

Bakou, 5 juin, AZERTAC

Le journaliste de l’AZERTAC, Maharram Ibrahimov, tombé en martyr à la suite de l’explosion d’une mine antichar dans le territoire du village de Soussouzloug de la région de Kelbédjer, a été accompagné à sa dernière demeure samedi 5 juin.

Le journaliste tombé en martyr a été enterré près des tombes de ses parents dans le cimetière du bourg de Muchvigabad dans le district d'Abchéron.

Aslan Aslanov, président du Conseil d’administration de l’AZERTAC, d’Elkhan Allahverdiyev, chef de l’Autorité exécutive de l’arrondissement de Binéguédi, de Suleyman Mikayilov, chef de l’Autorité exécutive de l’arrondissement de Garadagh, les membres de la famille du défunt, des journalistes et des représentants de la société se sont réunis à la cérémonie d’enterrement pour rendre le dernier hommage au journaliste tombé en martyr.

Des versets coraniques et des prières ont été récités, des gerbes et des fleurs ont été déposées sur la tombe du défunt.

Ce vendredi 4 juin, un véhicule transportant un groupe de journalistes dans le territoire du village de Soussouzloug de la région de Kelbedjer avait heurté une mine antichar. Suite à l’explosion de la mine, Maharram Ibrahimov, journaliste de l'AZERTAC, Siradj Abychov, caméraman de la chaîne de télévision AzTV, et Arif Aliyev, représentant adjoint du chef de l’Autorité exécutive de la région de Kelbedjer pour le village de Soussouzloug, étaient morts.

Qu’Allah ait leurs âmes !

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules