MONDE


L’Égypte abritera la Conférence générale de l’ICESCO

Le Caire, 22 juin, AZERTAC

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a participé à distance, à la première réunion du Comité supérieur de supervision de la tenue par l’Égypte de la 14ème Conférence générale de l’ICESCO, présidée par Dr Khaled Abdel Ghaffar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Président de la Commission nationale égyptienne pour l’éducation, les sciences et la culture. Ont également pris part à cette réunion, tenue dimanche 20 juin 2021 au complexe d’Éducation spéciale du Nouveau Caire, Dr Ghada Abdel Bari, Secrétaire générale de la Commission nationale égyptienne pour l’UNESCO, et les membres du Comité, selon le site officiel de l’ICESCO.

Au cours de la réunion, Dr Khaled Abdel Ghaffar a souligné le rôle important de l’ICESCO dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture en Égypte, et la nécessité de soutenir la coopération entre l’Égypte et l’Organisation dans les domaines de la recherche scientifique, de la technologie, des sciences et de l’innovation, tout en exprimant la reconnaissance du gouvernement et peuple égyptiens, du rôle pionnier de l’ICESCO dans la diffusion de la paix et du savoir et dans le soutien aux efforts de développement dans le monde islamique. Dr Khaled Abdel Ghaffar a appelé également à maintenir les efforts de l’Organisation dans la réalisation de la paix et du développement humain et a souhaité plein succès aux travaux de la Conférence générale de l’ICESCO qui se tiendra en décembre 2021 à travers les discussions qui bénéficieront à l’action de l’Organisation.

La réunion a porté sur l’examen des sujets proposés qui se tiendront en marge de la Conférence générale. Il s’agit de : (L’Année de l’ICESCO pour la femme avec la participation de la Première dame d’Égypte, le Programme ICESCO pour les jeunes professionnels ; les 1er et 2ème Sommets de l’OCI sur la Science, la Technologie et l’Innovation ; le 1er Forum régional pour la science ouverte dans les pays arabes). Il était aussi question de discuter des procédures administratives et logistiques relatives à la Conférence, et des organisations, parties et ministères nationaux proposés pour participer aux activités de la Conférence, ainsi que de l’organisation d’une exposition sur les intérêts de l’ICESCO dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique tout en respectant les mesures préventives contre la pandémie du COVID 19.

La réunion a également passé en revue les propositions du programme scientifique, qui se tiendra en marge de la Conférence générale, et portera sur : L’internationalisation de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, des futurs métiers, de la recherche scientifique et industrie, et des incubateurs d’entreprises dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Pour sa part, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a exprimé ses remerciements et sa gratitude à l’Égypte pour son accueil de la 14ème session de la Conférence générale de l’Organisation ainsi que de la réunion du Conseil exécutif, et pour le grand intérêt qu’accorde la Commission nationale, en la personne de Dr Khaled Abdel Ghaffar, de faire de cet important événement un succès. Et de souligner qu’il est nécessaire que les activités parallèles à la Conférence générale et au Conseil exécutif portent sur les domaines de l’éducation, de la Culture, de l’enseignement, des sciences, des antiquités et de la paix pour bénéficier de l’expérience pionnière de l’Égypte dans ces domaines.

Le Directeur général a affirmé en outre la volonté de l’ICESCO de coopérer davantage avec l’Égypte, notamment dans le cadre des programmes et activités concernant l’initiative “2021 Année de l’ICESCO pour la femme “, dont la cérémonie de lancement officiel a été honorée par un message vidéo inspirant de Mme Intissar El-Sissi, Première dame de la République Arabe d’Égypte, dans lequel elle a souligné le grand rôle des femmes égyptiennes à travers l’histoire dans l’édification de cette civilisation millénaire, ainsi que les droits dont elles jouissent actuellement grâce à une volonté politique consciente de leur rôle.

De son côté, Dr Ghada Abdel Bari a passé en revue l’émergence de la vision de l’ICESCO, en indiquant que l’Organisation vise à : renforcer la coopération, approfondir les relations entre les États membres dans les domaines de l’éducation, des sciences, de la culture et de la communication, promouvoir l’entente entre les peuples, contribuer à l’instauration de la paix et de la sécurité dans le monde, faire connaitre la véritable image de l’Islam et de la culture islamique, favoriser le dialogue entre les civilisations, les cultures et les religions, diffuser les valeurs de la culture de justice et de paix ainsi que les principes de la liberté et des droits de l’homme, soutenir la diversité culturelle, renforcer la coopération et le partenariat avec les institutions gouvernementales et non gouvernementales d’intérêt commun, et prioriser la culture islamique en mettant l’accent sur ses spécificités et caractéristiques.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules