POLITIQUE


Ilham Aliyev : L'Azerbaïdjan a vaincu l'Arménie sur le champ de bataille et mis fin à l'occupation

Bakou, 24 septembre, AZERTAC

Lors de mon discours à l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2020, j'ai attiré l’attention sur la poursuite de l'occupation des territoires azerbaïdjanais par l'Arménie et les déclarations et actions agressives du gouvernement arménien. Aujourd'hui, je suis fier de dire que l'Arménie a été vaincue sur le champ de bataille et que l'Azerbaïdjan a mis fin à l'occupation, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev dans son discours lors du débat général de la 76e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Attirant l’attention des participants sur la poursuite par l'Arménie de l’occupation de 20 pour cent du territoire azerbaïdjanais pendant environ 30 ans, le chef de l’Etat a dit que l'occupation s'était accompagnée de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

« L'Arménie a commis le génocide de Khodjaly en 1992, massacrant des centaines de civils, dont 106 femmes et 63 enfants. 1275 Azerbaïdjanais ont été pris en otage, 150 d’entre eux sont toujours portés disparus. Le génocide de Khodjaly a été reconnu par 13 pays. À la suite du nettoyage ethnique mené par l'Arménie, plus d'un million d'Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes.

Adoptées en 1993, quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies exigeaient le retrait immédiat, complet et inconditionnel des forces arméniennes des territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Pourtant, l'Arménie a ignoré cette décision et des décisions similaires prises par des organisations internationales telles que l'Assemblée générale des Nations Unies, l'Organisation de la coopération islamique, le Mouvement des non-alignés, l'OSCE, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et le Parlement européen », a-t-il précisé.

« Certaines résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sont accomplies en quelques jours, tandis que celles qui concerne l’Azerbaïdjan sont restées inaccomplies pendant 27 ans. C'est un exemple évident du deux poids, deux mesures. Il est nécessaire de conjuguer les efforts pour établir un mécanisme de mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'empêcher une approche sélective », a dit le président Ilham Aliyev.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules