POLITIQUE


Le président de la République : La Guerre patriotique de 44 jours était une célébration de la volonté nationale, de l'esprit national et de la dignité nationale

Bakou, 27 septembre, AZERTAC

L'ennemi perfide - bien qu'il eût une position favorable, le terrain de la région constituât un grand avantage pour lui, bien que 5-6 fortifications eussent été construites en 30 ans – il a été contraint de battre en retraite. Pendant la guerre de 44 jours, aucun soldat n’a déserté l’armée azerbaïdjanaise. Cependant, il y a eu plus de 10 000 déserteurs dans l'armée arménienne, a souligné le président de la République Ilham Aliyev dans son adresse à la nation à l’occasion de la Journée de commémoration des martyrs de la Guerre patriotique.

« Nous sommes fiers de nos martyrs et anciens combattants, ainsi que de nos soldats et officiers qui ont fait preuve d'héroïsme pendant la Guerre patriotique. Leur héroïsme et leur abnégation ne seront jamais oubliés. Nous avons montré au monde entier que le peuple azerbaïdjanais est une grande nation, le peuple azerbaïdjanais n'a jamais eu l'intention de se réconcilier avec cette injustice », a fait savoir le chef de l’Etat.

Soulignant que la Guerre patriotique de 44 jours avait été une célébration de la volonté nationale, de l'esprit national et de la dignité nationale, le président azerbaïdjanais a dit : « Nous avons remporté la victoire sur le champ de bataille. Plus de 300 villes et villages ont été libérés sur le champ de bataille. Nous avons remporté cette victoire en combattant, en subissant des pertes humaines, et nous avons forcé l'ennemi à s'agenouiller devant nous et à signer l'acte de capitulation. Cet ennemi, qui nous défiait depuis 30 ans, essayait de bafouer l'honneur et la dignité du peuple azerbaïdjanais depuis 30 ans. L'ennemi pervers et enragé s'est agenouillé devant nous, a levé le drapeau blanc, s'est rendu et a été contraint de signer l’acte de capitulation dans la nuit du 9 au 10 novembre. En conséquence, des centaines de villes et de villages ont été restitués sans tirer une seule balle, sans subir aucune perte humaine ».

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules