SCIENCE ET ÉDUCATION


Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale de la philosophie

Bakou, 18 novembre, AZERTAC

Le 18 novembre, c’est la Journée mondiale de la philosophie.

Instituée en 2005 par l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la Journée mondiale de la philosophie est célébrée chaque année le troisième jeudi du mois de novembre.

Le terme « philosophie » vient du grec et se traduit littéralement par « l’amour de la sagesse ». Si l’on devait décrire la philosophie, on pourrait dire qu’il s’agit d’un ensemble de réflexions critiques et argumentées concernant le monde et la place que nous y occupons. La philosophie fournit la base conceptuelle des principes et des valeurs dont dépend la paix mondiale : la démocratie, les droits de l'homme, la justice et l'égalité. En outre, la philosophie contribue à consolider les véritables fondements de la coexistence pacifique et de la tolérance.

Les principaux objectifs de la Journée mondiale de la philosophie sont : renouveler l'engagement national, sous-régional, régional et international en faveur de la philosophie ; encourager l'analyse, la recherche et les études philosophiques sur les grands enjeux contemporains afin de mieux répondre aux défis qui se posent aujourd'hui à l'humanité ; sensibiliser l'opinion publique à l'importance de la philosophie et de son usage critique dans les choix que font surgir pour de nombreuses sociétés les effets de la mondialisation ou l'entrée dans la modernité ; faire un état des lieux de l'enseignement de la philosophie dans le monde, en mettant l'accent en particulier sur les inégalités d'accès ; souligner l'importance de la généralisation de l'enseignement philosophique pour les générations futures.

Cette année, la Journée mondiale de la philosophie ouvre la discussion sur les différentes interactions de l'être humain avec son environnement social, culturel, géographique et politique, avec pour objectif sous-jacent de mieux comprendre l'apport de la philosophie dans nos sociétés contemporaines et les enjeux auxquels elles sont confrontées, et plus particulièrement la pandémie. La philosophie, et plus encore la philosophie interculturelle, s'intéresse au contexte et est donc, dans son essence même, concernée par la transformation de la société. (ONU)

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules