POLITIQUE


Djeyhoun Baïramov : La responsabilité de l'escalade des tensions dans la région incombe directement aux dirigeants militaires et politiques de l'Arménie

Bakou, 18 novembre, AZERTAC

Le ministre des Affaires étrangères de la République, Djeyhoun Baïramov, a rencontré jeudi Ann Linde, présidente en exercice de l’OSCE et ministre suédoise des Affaires étrangères.

Au cours de la conversation téléphonique, Ann Linde s'est déclarée préoccupée par l’escalade des tensions à la frontière azerbaïdjano-arménienne le 16 novembre dernier et a appelé les deux parties à s'abstenir d'aggraver la situation et à s'engager dans un dialogue constructif.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a noté que la tension observée constituait l’une des nouvelles actions provocatrices effectuées délibérément par l'Arménie. Donnant des informations détaillées sur les provocations militaires commises par l'Arménie depuis le 8 novembre, le ministre a porté à l’attention de son interlocutrice la visite illégale de l'ancien ministre arménien de la Défense en Azerbaïdjan, la concentration de près de 60 membres des forces armées arméniennes sur la route menant aux positions de l'armée azerbaïdjanaise dans la région de Latchine, l’attaque des terroristes arméniens contre un poste azerbaïdjanais non loin de Choucha, le tir continu des coups de feu par les forces armées arméniennes sur les positions de l'armée azerbaïdjanaise dans les régions de Kelbédjer et Latchine. Il a été souligné que les dirigeants militaires et politiques de l'Arménie était directement responsable de l’aggravation de la situation dans la région et de l'obstruction à la mise en œuvre de la déclaration tripartite.

Evoquant que l'Arménie n'avait pas répondu positivement à l'appel de l'Azerbaïdjan de lancer le processus de délimitation sur la base des principes du droit international, le ministre a porté à l’attention d’Ann Linde qu'il n'y avait pas d'autre alternative que de résoudre la question par le dialogue constructif.

Lors de la conversation téléphonique, les parties ont également échangé leurs points de vue sur les préparatifs de la réunion ministérielle de l'OSCE à Stockholm, ainsi que sur d'autres questions d'intérêt commun.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules