MONDE


Sarah Gilbert : Une prochaine pandémie pourrait être plus meurtrière

Bakou, 6 décembre, AZERTAC

Une prochaine pandémie pourrait être plus meurtrière, a prévenu la scientifique britannique Sarah Gilbert, l'une des créatrices du vaccin AstraZeneca.

« Ce n'est pas la dernière fois qu’un virus menace nos vies et nos moyens de subsistance. La vérité est que le prochain pourrait être pire. Il pourrait être plus contagieux ou plus mortel, ou les deux », a déclaré Sarah Gilbert.

Elle a évoqué la situation liée à la découverte du variant Omicron du coronavirus. Selon la scientifique, la protéine de pointe de ce variant augmente transmissibilité du virus. Cependant, d'autres changements peuvent rendre les vaccins moins efficaces contre Omicron.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules