CULTURE


La 42ème session du Conseil exécutif de l’ICESCO lancée au Caire

Le Caire, 6 décembre, AZERTAC

Ont été lancés, le 06 décembre 2021, les travaux de la 42ème session du Conseil exécutif de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), abritée par la République Arabe d’Égypte en présence de 49 pays parmi les 51 États membres.

La séance d’ouverture a débuté par la récitation de versets du Saint Coran, suivie de l’allocution de Dr Khaled Abdel Ghaffar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Président de la Commission nationale égyptienne pour l’éducation, les sciences et la culture. À cette occasion, il a souhaité la bienvenue aux délégations participantes et à la délégation de l’ICESCO, soulignant que l’Organisation représente le cadre le plus approprié et idéal de la coopération constructive et du dialogue fructueux sur les questions d’intérêt commun en matière d’éducation, de sciences et de culture, pour répondre aux aspirations des dirigeants et des peuples. Il a également indiqué que ces domaines sont un facteur principal à même de développer les sociétés humaines.

Le ministre égyptien a ajouté que les nations sont conscientes que le rôle qu’elles jouent sur la carte de la civilisation humaine, du progrès scientifique et du développement humain et civilisationnel résulte principalement de l’éducation fondée sur l’intégration et le développement, ainsi que de la possession d’une base d’informations intégrée, d’expériences pédagogiques, scientifiques et pratiques et de valeurs comportementales sociétales, qui leur permettent de s’adapter aux évolutions et mutations de l’époque.

De son côté, Dr Nawwaf Al-Ajarmah, président par intérim du Conseil exécutif de l’ICESCO, a souligné que l’ICESCO représente un exemple distingué de la coopération constructive et du dialogue fructueux dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture pour répondre aux aspirations des peuples du monde islamique face aux défis, en particulier ceux liés à la pandémie de COVID-19.

Il a également affirmé le soutien à l’action de l’Organisation, pionnière en matière d’éducation, de sciences, de culture, d’enseignement de la langue arabe aux non arabophones et de préservation du patrimoine, se félicitant des efforts continus au service de ces domaines.

Pour sa part, S.E. Dr Ali Zeidan Abu Zuhri, Président de la Commission nationale palestinienne pour l’éducation, la culture et les sciences, Président de la 13ème session de la Conférence générale, a indiqué que cette réunion permettra de stimuler la lutte contre les défis de la pandémie sur le système éducatif, culturel et scientifique, de tracer le chemin vers l’avenir, de consolider la coopération islamique et d’adopter des plans et stratégies qui répondent au progrès mondial accéléré, soulignant que l’ICESCO s’est attelée à réaliser ces efforts à travers la qualification, la formation, la recherche et l’innovation. De même, il a exprimé ses salutations et sa gratitude aux dirigeants et cadres de l’Organisation pour les progrès successifs réalisés ainsi que pour les efforts intensifiés pour aider les États membres à surmonter les répercussions de la pandémie.

Au début de son allocution, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a exprimé ses remerciements et sa gratitude à Son Excellence M. Abdel Fattah Al-Sissi, Président de la République Arabe d’Égypte et au gouvernement égyptien représenté par Dr Abdel Ghaffar, pour avoir abrité les travaux du Conseil exécutif et de la Conférence générale de l’ICESCO. Il a également souligné que tout au long de l’année 2021, l’Organisation a adopté les principes de modernisation, de transparence, de leadership, de solidarité, de partenariat, d’ouverture et de veille stratégique, et lancé nombre d’initiatives majeures visant à autonomiser les jeunes et les femmes, dans le cadre de sa proclamation de 2021 Année de l’ICESCO pour la femme, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Souverain du Royaume du Maroc. Il a ajouté que l’Organisation veille, à travers son Centre de Prospective stratégique, à diffuser la culture de l’anticipation.

Et de souligner que l’Organisation a renforcé son approche participative avec les États membres, élargi son ouverture aux États non membres, et placé la coopération avec les organisations homologues et les institutions pionnières aux niveaux régional et international en tête de ses priorités stratégiques, en signant de nombreux accords et mémorandums d’entente avec celles-ci et nombre d’universités prestigieuses dans les États membres pour y abriter les chaires internationales de l’ICESCO.

Dr AlMalik a également indiqué que l’ICESCO a élaboré le projet d’orientations stratégiques à l’horizon 2025 et celui du Plan d’action biennal et budget pour les années 2022-2023 pour atteindre trois objectifs stratégiques. Il s’agit d’assurer la durabilité des rôles de service, d’orientation et de conseil de l’ICESCO au profit des États membres et accélérer leurs efforts de lutte contre les répercussions de la pandémie de COVID-19 ; de renforcer les capacités nationales des États membres, à travers la formation de leaders aux professions de demain et aux programmes sur les technologies modernes et les applications de l’intelligence artificielle ; et de poursuivre la mise en œuvre des grands programmes et initiatives lancés par l’ICESCO en 2021 au profit des États membres, a-t-il poursuivi. (ICESCO)

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules