POLITIQUE


Le président Ilham Aliyev a fermement critiqué l’injustice d’arbitrage envers le Qarabag FK

Bakou, 13 décembre, AZERTAC

Se qualifier pour les barrages de l’UEFA Europa Conference Ligue est une grande réussite. Bien sûr, nous aurions pu nous hisser directement en huitièmes de finale, mais, malheureusement, l'injustice d'arbitrage ne l'a pas permis. Je n'emploie pas ce mot par hasard : non pas une erreur d’arbitrage, mais une injustice d’arbitrage. Parce qu'il n'est pas juste de l’appeler cet événement honteux une erreur, a déclaré le président Ilham Aliyev lors de sa rencontre avec les membres du Qarabag FK, qui s’était qualifié pour les barrages de l’UEFA Europa Conference Ligue.

Le chef de l'Etat a noté que ce n'était pas la première fois que le club de football du Karabakh était confronté à une injustice aussi ouverte dans des compétitions européennes. A titre d'exemple, le président de la République a rappelé que le dernier but de l’équipe azerbaïdjanaise dans le match décisif en 2014 n'avait pas été validé par l'arbitre. « Il est très regrettable que cette tradition honteuse est poursuivie dans l'espace européen de football. Cette fois, l'arbitre croate Jovic n'a clairement pas validé le but nettement marqué sous les yeux de tous les spectateurs, des téléspectateurs. Il est impossible de l’appeler une erreur… Pourquoi sommes-nous confrontés à cet acte honteux dans les jeux du Qarabag. Je connais le pourquoi, vous aussi le savez, le peuple azerbaïdjanais aussi le sait : l'injustice, les doubles standards, l’attitude partiale contre nous, notre pays, non seulement contre vous, mais contre notre pays. Voilà la réponse. Si cela était arrivé une fois ou bien deux fois, nous l’aurions considéré comme une erreur. Non, c'est un problème de système », a dit le président azerbaïdjanais.

Le chef de l'État a dit espérer que l'UEFA prenait des mesures concrètes pour éliminer le problème, que les arbitres ayant commis de tels actes honteux seraient punis. « Sinon, l'injustice, les doubles standards et la discrimination se poursuivront une nouvelle fois », a-t-il estimé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules