SCIENCE ET ÉDUCATION


La fête chinoise du Dongzhi célébrée à l’Université des Langues d’Azerbaïdjan

Bakou, 21 décembre, AZERTAC

L'Institut Confucius de l'Université des Langues d'Azerbaïdjan a célébré la fête chinoise du Dongzhi (Solstice d'hiver).

Rafig Abbassov, directeur de l'Institut Confucius, a évoqué les racines historiques de la fête de Dongzhi, l'un des jours les plus importants du calendrier traditionnel chinois, ainsi que la préparation de la soupe de confiserie « tang yuan », symbole de l'unité familiale, avec la prescription d'un célèbre médecin de la dynastie Han.

La date retenue pour cette célébration est en majorité le 21 décembre, qui est le jour le plus court de l'année. En effet, après cette date, les journées sont de plus en plus longues. La philosophie du Yin et du Yang, qui se rapporte à l'harmonie et l'équilibre du cosmos, est le moteur qui guide cette fête depuis ses origines. Le Yin se rapporte au froid et à l'obscurité, et ces tendances sont à leur maximum au moment du solstice d'hiver. Cette période marque aussi le passage du froid vers la lumière et la chaleur, qui sont des aspects propres au Yang. Cette étape qui va du froid au chaud est la raison pour laquelle la fête du Solstice d'hiver est célébrée dans l'optimisme et la bonne humeur. Ce phénomène est interprété comme le retour des flux d'énergie positive.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules