POLITIQUE


Ilham Aliyev : Nous devons aussi savoir que tout accord de paix peut n’être qu’un bout de papier pour l'Arménie

Bakou, 13 janvier, AZERTAC

« Notre politique est très claire - qu'elle soit liée à la guerre, au règlement du conflit passé du Karabagh ou à l'avenir. Nous avons proposé que les deux pays reconnaissent l'intégrité territoriale l’un de l'autre, commencent à travailler sur la délimitation des frontières, entament le processus d'ouverture des communications et signent un accord de paix. En d'autres termes, la signature d'un accord de paix n'est pas une garantie à 100 pour cent, mais en tout cas elle minimiserait considérablement le risque de guerre. Cependant, nous devons également savoir que tout accord de paix peut n'être qu'un bout de papier pour l'Arménie », a déclaré le président Ilham Aliyev dans son interview aux chaînes de télévision locales.

« Nous leur avons en fait présenté cet agenda de paix et fait des propositions très claires sur la délimitation, et si cela se produit, alors on lance la démarcation. Comme vous le savez, au stade initial, l'Arménie n'a pas répondu, n'a pas dit oui ou non. En d'autres termes, cela montre à nouveau que les dirigeants arméniens n'ont pas une vision claire de l'avenir », a estimé le chef de l'État.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules