ACTUALITES OFFICIELLES


Entretien du président Ilham Aliyev avec le ministre turc des Affaires étrangères VIDEO

Bakou, 5 mars, AZERTAC

Le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, s’est entretenu le 5 mars avec le ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie, Mevlut Cavusoglu.

Ayant salué le ministre turc des Affaires étrangères, le président Ilham Aliyev a déclaré :

- Bienvenue, cher Mevlut Cavusoglu. Bienvenue dans votre patrie. Je suis heureux d'avoir l'occasion de vous revoir.

Bien sûr, nous échangerons aujourd'hui nos points de vue sur le développement futur des relations alliées turco-azerbaïdjanaises. Dans trois mois, nous célébrerons le premier anniversaire de la Déclaration de Choucha. C'est un document historique. En fait, les relations turco-azerbaïdjanaises ont toujours été au niveau de l'alliance, et elle est dans le cœur de nos peuples. Nous l'avons simplement confirmé à Choucha l'année dernière.

Aujourd'hui et dans les années à venir, les relations fraternelles turco-azerbaïdjanaises seront toujours d'une importance cruciale tant pour nos peuples que pour la région. Car nos relations revêtent une grande importance non seulement dans le format bilatéral, mais aussi pour la sécurité régionale. Par les efforts conjugués, la Turquie et l'Azerbaïdjan contribuent au développement futur de notre région, garantissant la sécurité et le bien-être de nos peuples. Nos relations sont si diverses qu'il faudra beaucoup de temps pour énumérer chacun des aspects de ces relations. Nous sommes littéralement des alliés et des frères, et il n'y a aucune relation au monde qui ressemble à la nôtre. Il n'y a pas d'autres pays au monde qui seraient plus attachés l'un à l'autre que la Turquie et l'Azerbaïdjan. C'est notre grande richesse, et nous la protégeons et la renforçons. Nous sommes prêts à toute situation et sommes toujours solidaires.

Donc, c'est un grand plaisir pour moi de vous voir aujourd'hui. Comme vous le savez, nous sommes en contact permanent avec le président Recep Tayyip Erdogan. Nous entretenons des contacts réguliers par téléphone, nous nous rencontrons et agissons ensemble. Bienvenue encore une fois.

X X X

Mevlut Cavusoglu: Monsieur le Président, tout d'abord, merci de nous recevoir. Je veux vous exprimer ma gratitude. Je voudrais transmettre les sincères salutations de votre frère, le président Erdogan, avec qui vous êtes toujours en contact. Quand je suis allé à Bruxelles il y a deux jours et quand je lui ai dit que j’en repartirais pour Bakou, il a dit : « De toute façon, nous nous entretenons régulièrement avec mon frère, mais transmettez-lui mes salutations ».

Monsieur le Président, c'était votre idée de préparer et de signer la Déclaration de Choucha. Mon frère Djeyhoun et moi avons travaillé là-dessus, et il y a environ un an, neuf mois avant, vous l'avez signé avec votre frère, le président Erdogan. L'approbation de ce document par les deux assemblées nationales il y a environ un mois, avec un décalage de deux jours, a encore renforcé la volonté que vous avez exprimée. Il était important que les représentants de notre peuple votent également pour. Nous avons coordonné le processus ensemble sur vos instructions.

La Déclaration de Choucha – en effet, nous sommes déjà des alliés naturels de toute façon – est bien digne d'une nation, de deux États. Monsieur le Président, nous ne l'avons officialisé qu'avec vos signatures. Nous travaillons dur avec nos frères pour mettre en œuvre les problèmes qui y sont reflétés. Non seulement les ministres des Affaires étrangères, mais aussi toutes nos organismes travaillent, car nous devons prendre des mesures concrètes. Comme vous l'avez dit, le renforcement des relations entre nous sera très utile non seulement pour renforcer les relations entre nos deux pays et nos deux peuples, mais aussi pour la stabilité et la paix dans la région. Pour cette raison, nous travaillerons dans des formats trilatéral et quadrilatéral pour veiller à ce que les questions contenues dans la Déclaration de Choucha soient reflétées dans nos relations avec les pays de la région.

Bien sûr, des processus importants sont en cours dans notre région, et ces processus ont des implications. De plus, il y a des projets importants que vous mettrez en œuvre, dont le corridor de Zenguézour. Je suis venu à Bakou aujourd'hui pour fournir des informations sur le travail que nous avons accompli sur toutes ces questions et pour évaluer les prochaines étapes que nous allons entreprendre ensemble.

Merci beaucoup de m’avoir réservé du temps. Merci encore, Monsieur le Président.

Le président Ilham Aliyev : Merci.

X X X

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a présenté sa gratitude pour les salutations de son homologue Recep Tayyip Erdogan et a demandé de lui transmettre les siennes.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter