MONDE


Recep Tayyip Erdogan : Il est obligatoire de former une nouvelle structure sécuritaire mondiale qui servira l'Humanité entière

Istanbul, 12 mars, AZERTAC

"Il est obligatoire de former une nouvelle structure sécuritaire mondiale qui servira l'Humanité entière au lieu des intérêts de cinq pays", a déclaré le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le Chef de l'État turc a prononcé un discours d'inauguration au Forum d'Antalya sur la Diplomatie, vendredi à Antalya, ville du sud de la Turquie.

Une réunion tripartite entre les ministres turc, russe et ukrainien des Affaires étrangères, à savoir Mevlut Cavusoglu, Sergueï Lavrov et Dmytro Kuleba, a été organisée en marge du forum, hier jeudi.

Le Président s'est félicité de l'organisation de ce Forum et a déclaré : "La tenue de la première réunion de haut niveau entre la Russie et l'Ukraine à Antalya montre que le Forum sur la Diplomatie a commencé à atteindre ses objectifs."

Dans ce contexte, Erdogan a regretté la situation actuelle en Ukraine.

"Si le monde entier, l'Occident avaient élevé la voix contre l'occupation de la Crimée en 2014, aurions nous fait face à la situation actuelle?, s'est-il demandé. Nous souhaitons que la modération prévale et que les armes se taisent le plus rapidement possible."

Le Président a ajouté que le monde entier fait face à des tragédies, dont la migration irrégulière causant des morts, la famine et la pauvreté.

"Personne ne peut se sentir en sécurité dans un monde où on ne peut pas empêcher les nouvelles guerres, et même pas résoudre les conflits qui perdurent depuis des dizaines d'années, a-t-il martelé. […] Il est obligatoire de former une nouvelle structure sécuritaire mondiale qui servira l'Humanité entière au lieu des intérêts de cinq pays. L'une des parties du conflit étant un membre permanent disposant du droit de veto, le rôle contraignant du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies est éliminé et le système a failli."

Le Chef de l'État a conclu que la Turquie continuera à déployer tous les efforts afin d'appliquer la Convention de Montreux sur le régime des détroits, durant le conflit en Ukraine.

Le Forum se terminera le 13 mars.

Dans son discours d'inauguration, le ministre Cavusoglu a déclaré que "le Forum ne propose pas seulement de découvrir la politique étrangère et la diplomatie de la Turquie, mais aussi celle du monde entier".

Cavusoglu a précisé que 17 Chefs d'États et de gouvernements, 80 ministres et 39 organisations internationales, de 75 pays différents, participent au Forum.

"Cela représente, au plus haut niveau, plus du tiers, environ 40% des pays du monde", a-t-il dit. (Anadolu)

 

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules