POLITIQUE


Les médias des pays islamiques continueront à apporter du soutien en matière d’information à l'Azerbaïdjan VIDEO

Une rencontre s’est tenue à l’AZERTAC avec un groupe de représentants des médias des pays arabes en visite en Azerbaïdjan

Bakou, 14 mars, AZERTAC

Une rencontre a eu lieu lundi à l’AZERTAC avec un groupe de représentants des médias des pays arabes en visite en Azerbaïdjan ;

Lors de la rencontre avec Aslan Aslanov, président du Conseil d’administration de l’AZERTAC, il a été noté que les médias des pays islamiques étaient particulièrement sensibles à la victoire que l'Azerbaïdjan avait remportée dans la Guerre patriotique, à la barbarie commise par l'Arménie dans les terres azerbaïdjanaises sous occupation pendant 30 ans et à la couverture des travaux de construction d’envergure lancés pour restaurer ces territoires.

Aslan Aslanov a déclaré que l'AZERTAC entretenait une coopération étroite avec de nombreux médias du monde arabe, ajoutant que pendant la guerre, ils avaient apporté un important soutien médiatique en diffusant des informations objectives sur la cause juste de l'Azerbaïdjan. « Sous la direction du président de la République et Commandant suprême des armées, Ilham Aliyev, l'Azerbaïdjan a remporté une grande victoire dans la Guerre patriotique de 44 jours. A cette époque, un travail sérieux était fait dans le domaine de l'information. C'est avec le soutien des agences et organisations médiatiques que l'AZERTAC transmettait au monde des informations objectives sur la guerre et la barbarie des agresseurs arméniens. En tant que membre du Conseil exécutif de l'Union des agences de presse nationales de l'Organisation de la coopération islamique (UNA), notre agence coopère étroitement avec de nombreux médias réunis dans cette organisation », a déclaré Aslan Aslanov.

« La victoire de l'Azerbaïdjan dans la Guerre patriotique nous rend très heureux », a dit le professeur irakien Mu’tazz Muhi Abdulhamid. Il a souligné que de nombreux articles avaient été publiés dans la presse irakienne pour couvrir la question du Karabagh et ses quelques livres sur le même sujet étaient parus. Il a dit avoir visité les territoires azerbaïdjanais libérés de l’occupation, se déclarant horrifié par l'ampleur des destructions causées par l'Arménie et heureux que la vie revienne dans ces lieux. Il a aussi ajouté qu'il écrirait sur tout cela.

Le rédacteur en chef du journal électronique égyptien Al-Diplomatie, Ashraf Abu Arafa, a souligné qu'ils coopéraient avec l'AZERTAC depuis plusieurs années. « Nous recevions des informations de l'AZERTAC avant et pendant la guerre. Votre agence transmettait immédiatement ces nouvelles au monde », a-t-il dit.

Le directeur des relations internationales et du développement stratégique de l'UNA, Yunus Inayat, a qualifié l'AZERTAC de partenaire fiable et a déclaré qu'ils continueraient à apporter du soutien en matière d'information à l'Azerbaïdjan. Abordant les objectifs à réaliser pour l'amélioration de l'organisation, Yunus Inayat a dit qu'ils avaient l'intention de procéder avec l'AZERTAC à un échange de vues détaillé à cet égard.

Khaled al-Harrak, un collaborateur de l'agence de presse marocaine MAP, a parlé de ce qu'il avait vu lors de sa visite dans les territoires libérés et s’est dit ravi de la victoire de l'Azerbaïdjan. Il a souligné l'importance des activités conjointes pour élargir les relations entre les agences amies, notant que l'AZERTAC, membre du Conseil mondial des agences de presse, est l'une des agences à avoir soutenu l’organisation du VIIe Congrès mondial des agences de presse au Maroc.

Les discussions ont porté aussi sur la barbarie de l'Arménie vis-à-vis des monuments islamiques au Karabagh, ainsi qu’un échange de vues a eu lieu sur les projets communs et l'élargissement des relations dans le domaine de l'information sur la base des accords de partenariat.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules