POLITIQUE


Le ministère azerbaïdjanais de la Défense : Certains points de la déclaration du 27 mars du ministère russe de la Défense ne reflètent pas la réalité

Bakou, 28 mars, AZERTAC

Le ministère de la Défense de la République d'Azerbaïdjan informe avec regret que certains points de la déclaration du ministère de la Défense de la Fédération de Russie en date du 27 mars 2022 ne reflètent pas la réalité », a rapporté le ministère de la Défense dans un communiqué à l’AZERTAC.

« Il n'y a eu aucun changement dans les positions de l'armée azerbaïdjanaise dans le village de Farroukh et sur les hauteurs environnantes, qui font partie du territoire souverain de l'Azerbaïdjan.

Les informations sur le retrait des unités de l'armée azerbaïdjanaise de ces positions ne reflètent pas la réalité. L'armée azerbaïdjanaise contrôle complètement la situation.

Les informations contenues dans la déclaration du ministère de la Défense de la Fédération de Russie concernant la prétendue violation du cessez-le-feu par l'Azerbaïdjan ne reflètent pas non plus la réalité et aucun blessé n’est à déplorer parmi les militaires azerbaïdjanais.

Nous vous rappelons une fois de plus qu'il n'y a pas d'unité administrative et territoriale appelée « Haut-Karabagh » sur le territoire de l'Azerbaïdjan.

L'utilisation de l'expression « Haut-Karabagh » dans les déclarations du ministère russe de la Défense en date des 26 et 27 mars constitue un manque de respect vis-à-vis de l'intégrité territoriale de la République d'Azerbaïdjan, reconnue et acceptée par la communauté internationale, la Fédération de Russie y comprise.

Nous rappelons au ministère de la Défense de la Fédération de Russie que l'article 1 de la Déclaration sur l'interaction d’alliance signée par les présidents des deux pays le 22 février 2022 stipule que « La Fédération de Russie et la République d'Azerbaïdjan construisent leurs relations sur la base de l'interaction d’alliance, du respect mutuel de l'indépendance, de la souveraineté de l'État, de l'intégrité territoriale et de l'inviolabilité des frontières nationales des deux pays, ainsi que de l'adhésion aux principes de non-violence, de non-ingérence dans les affaires intérieures de l'autre, d'égalité et d’avantages mutuels, de règlement pacifique des différends et de non-recours à la force ou à la menace de la force ».

En outre, conformément à l'article 18 de la Déclaration, la Fédération de Russie et la République d'Azerbaïdjan unissent leurs efforts pour combattre et neutraliser les menaces du terrorisme international, de l'extrémisme et du séparatisme.

La Fédération de Russie et la République d'Azerbaïdjan unissent leurs efforts pour combattre et neutraliser les menaces du terrorisme international, de l'extrémisme et du séparatisme, de la criminalité transnationale organisée, du trafic illicite d'armes, de stupéfiants et de leurs précurseurs, de la traite des êtres humains et des crimes dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, ainsi que d'autres nouveaux défis en matière de sécurité.

La déclaration du ministère russe de la Défense démontre également un manque de respect envers la déclaration signée par le président de la Fédération de Russie et Commandant suprême des forces armées russes, Vladimir Vladimirovitch Poutine.

Le ministère de la Défense réitère qu'il n'y a pas de village appelé « Fourroukh » dans le district de Khodjaly en Azerbaïdjan. Le nom du village mentionné est « FARROUKH ».

Nous espérons que dans les déclarations prochaines, le nom du village sera indiqué correctement », indique le communiqué du ministère.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules