ACTUALITES OFFICIELLES


Entretien du président azerbaïdjanais avec une délégation menée par le représentant spécial de l’UE pour le Caucase du Sud VIDEO

Bakou, 19 avril, AZERTAC

Le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, s’est entretenu mardi 19 avril avec une délégation conduite par le représentant spécial de l’Union européenne pour le Caucase du Sud et la crise en Géorgie, Toivo Klaar.

Ayant salué la délégation de l'UE, le président Ilham Aliyev a déclaré :

- Je suis très enchanté de vous revoir. Je suis heureux que vous nous rendiez visite après notre réunion à Bruxelles. Deux semaines se sont écoulées depuis la réunion trilatérale, qui a été très constructive et couronnée de bons résultats et réalisations. Je voudrais remercier le président Charles Michel pour ses efforts et pour avoir créé une atmosphère qui nous a permis de discuter de questions très importantes et de nous mettre d'accord sur le lancement du processus de normalisation. Je pense que c'était le point de départ parce que nous nous sommes mis d'accord pour créer des commissions frontalières et, en même temps, des groupes de travail sur un accord de paix. Nous en avons déjà parlé et, comme vous le savez, après la Seconde guerre du Karabagh, la position de l'Azerbaïdjan a toujours consisté à ce que nous devrions entamer des négociations autour d'un accord de paix. Je pense que le point de départ officiel était à Bruxelles le 6 avril. Depuis, nous travaillons, le ministère des Affaires étrangères travaille, et mon administration est en contact avec votre équipe, nous sommes donc prêts à commencer, comme convenu. Je pense qu'il est important que nous poursuivions ces progrès et que les deux parties respectent les accords conclus.

L'une des questions qui doivent être clarifiées avec la partie arménienne est celle des communications avec l'Azerbaïdjan et la République autonome du Nakhtchivan. Je veux dire à la fois le chemin de fer et l'autoroute. En ce qui concerne le chemin de fer, j'ai informé le président Michel que nous avions construit plus de 60 kilomètres de chemin de fer en Azerbaïdjan et que nous terminerions la construction l'année prochaine. Malheureusement, ils n'ont pas encore commencé à travailler sur l'étude de faisabilité en Arménie, ce qui indique que le processus peut être retardé.

Quant à l'autoroute, l'Azerbaïdjan la construit activement et la majeure partie de la route a déjà été construite. Nous espérons également que l'autoroute atteindra la frontière arménienne d'ici la fin de l'année prochaine. Malheureusement, le Premier ministre arménien n'a pas précisé les coordonnées géographiques lors de la réunion à Bruxelles. J'ai soulevé cette question lors d'une visioconférence le 4 février, mais il n'y a pas eu de réponse. Le 6 avril, j'ai demandé à nouveau les coordonnées géographiques de la route, mais il n'y a toujours pas eu de réponse. J'espère que nous l'aurons bientôt.

Mais, en général, je considère que les résultats de la réunion de Bruxelles sont positifs. Je l'ai rendu public le 12 avril. Le lendemain, le Premier ministre arménien a également parlé ouvertement du processus de normalisation et de l'acceptation par l'Arménie des cinq principes avancés par l'Azerbaïdjan. Il s'agit en effet d'un tournant dans le processus. Je pense que ce sont des commentaires positifs. Maintenant, après cette déclaration officielle des deux côtés, nous devons prouver notre sérieux à la table de négociations. Ici, nous plaçons de grands espoirs dans les efforts de l'Union européenne, en particulier du président Charles Michel, qui est déjà fortement impliqué dans le processus. Il est déjà assez familier avec le processus. Je pense que cela crée un environnement très prometteur pour des négociations fructueuses. Nous allons donc en discuter plus en détail aujourd'hui. Je voulais juste exprimer notre position officielle sur les événements de Bruxelles et les événements qui ont eu lieu après le 6 avril.

Le représentant spécial de l'UE pour le Caucase du Sud, Toivo Klaar, a déclaré :

-Merci, Monsieur le Président. Le président Michel vous adresse également ses meilleurs vœux. Comme vous l'avez mentionné, il est très engagé dans le processus et le soutient. Son opinion, et en fait la nôtre, est que la réunion de Bruxelles a été très fructueuse. Comme vous l'avez mentionné, nous devons œuvrer à assurer la mise en œuvre et la poursuite des questions convenues. C'est le but de ma visite. Je serai ici aujourd'hui pour entendre ce que vous considérez comme les prochaines étapes et pour savoir ce que l'Union européenne peut faire pour soutenir le processus de normalisation, pour œuvrer à un règlement global, et je me rendrai à Erevan dans la seconde moitié de la semaine.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter