SOCIETE


Le Directeur général de l’ICESCO appelle à promouvoir l’innovation et à investir davantage dans les systèmes de la santé et de l’environnement

Bakou, 27 mai, AZERTAC

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a appelé à investir davantage dans les systèmes de la santé et de l’environnement, encourager la recherche scientifique et l’innovation, tirer profit des applications informatiques, et impliquer les communautés, notamment les jeunes et les femmes, et en faire des partenaires clés pour faire face aux crises sanitaires.

Ces propos relèvent du message vidéo adressé à la cérémonie d’ouverture du Premier Forum africain-arabe sur les innovations et les investissements santé et environnement, tenu par l’organisation « Yenda Africa », en partenariat avec l’Université Cadi Ayyad de Marrakech au Royaume du Maroc, le Groupe « HELITE » et le Groupe « Écologie Média », sous le thème « Les enjeux environnementaux et sociaux des crises sanitaires : La souveraineté sanitaire et environnementale en Afrique et dans le monde arabe est-elle possible ? ». Les travaux ce Forum ont été lancés mercredi 25 mai 2022 au siège de la Faculté de Médecine et de Pharmacie à l’Université Cadi Ayyad, en présence des ministres mauritaniens et béninois de la Santé, de nombre de hauts responsables et de représentants d’organisations internationales, ainsi que de professeurs et de chercheurs en matière de santé et d’environnement en Afrique et dans le monde arabe.

Au début de son allocution, Dr AlMalik a salué les organisateurs d’avoir choisi le thème de la souveraineté sanitaire et environnementale en Afrique et dans le monde arabe à la lumière des défis environnementaux et sociaux posés par les crises sanitaires, en indiquant qu’il est important d’aborder ces questions pour parvenir au renforcement des systèmes de santé, d’environnement et de développement.

Et d’ajouter qu’en dépit des obstacles auxquels ils sont confrontés, les pays africains et arabes disposent d’expériences innovantes qui doivent être renforcées et encouragées au niveau institutionnel et social. À cet égard, il a fait référence au Programme de lutte contre la COVID-19 à travers le soutien à l’innovation et l’entrepreneuriat chez les femmes et les jeunes mis en œuvre par l’ICESCO et la Fondation Alwaleed Philanthropies, qui a mis en avant l’importance d’impliquer les communautés lors de la réponse aux crises sanitaires.

Au terme de son allocution, le Directeur général de l’ICESCO a appelé au renforcement de la coopération internationale pour améliorer les systèmes de la santé et de l’environnement, à travers l’échange d’expériences, de bonnes pratiques et de réponses conjointes aux crises, en soulignant que la souveraineté sanitaire et environnementale en Afrique et dans le monde arabe est réalisable.

À noter qu’un ensemble de responsables du secteur de la santé du Royaume du Maroc et de plusieurs pays africains ont pris la parole lors de la cérémonie d’ouverture. (ICESCO)

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules