MONDE


Un navire de l’ONU va transporter des céréales pour des pays très touchés par l’insécurité alimentaire

Bakou, 13 août, AZERTAC

Le premier navire affrété par une agence de l’ONU pour transporter des céréales ukrainiennes directement vers les zones frappées par l’insécurité alimentaire devait arriver en Ukraine vendredi, a confirmé un porte-parole des Nations Unies.

Le bateau affrété par l’ONU, « The Brave Commander », devait accoster au port de Yuzhny, dans le sud de l’Ukraine, où il sera chargé de céréales achetées par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et distribuées aux « pays les plus touchés par la crise alimentaire mondiale ».

« Le navire a quitté Istanbul le 10 août après avoir passé l’inspection du Centre commun de coordination (CMC) », a souligné dans une note à la presse, Tomson Phiri, porte-parole du PAM à Genève.

Il s’agit du premier navire affrété à ce jour par le PAM depuis la reprise des exportations de céréales en vertu d’un accord international sur les céréales. Selon M. Phiri, le PAM a acheté une première tranche de 30.000 tonnes de blé ukrainien.

Une commande de 30.000 tonnes de céréales

Mais le navire affrété a une capacité maximale de 23.000 tonnes. Dans ces conditions, 7.000 tonnes supplémentaires devraient être expédiées prochainement sur un autre bateau.

« Je n’ai pas de détails sur la destination finale », a précisé le porte-parole de l’agence onusienne. Mais selon des rapports des médias, le « Brave Commander » transportera ces 23.000 tonnes de céréales au port de Djibouti pour les distribuer dans la Corne de l’Afrique, où 18 millions de personnes sont menacées par la faim après quatre ans consécutifs de sécheresse.

« Le PAM espère que le MV Brave Commander est le premier de ce qui deviendra des expéditions régulières depuis l’Ukraine, l’Initiative pour les céréales de la mer Noire prenant de l’ampleur », a ajouté M. Phiri.

Avec la Türkiye, les Nations Unies ont négocié le mois dernier un accord entre l’Ukraine et la Russie permettant des expéditions de céréales dans le monde. Jusqu’à présent, aucun des 14 navires chargés de céréales qui ont quitté l’Ukraine n’est allé dans des pays confrontés à des pénuries alimentaires. C’est en grande partie parce que ces bateaux transportent d’abord des marchandises achetées dans le cadre initial de contrats commerciaux avec Kyïv.

Un signal positif

Mais pour l’ONU, il s’agit d’une « étape importante dans les efforts visant à réintégrer les denrées alimentaires ukrainiennes sur les marchés mondiaux ». L’objectif est de les acheminer vers les pays les plus touchés par la crise alimentaire mondiale, par des moyens commerciaux et humanitaires.

Plus largement, il s’agit d’«un signal positif» et l’ONU s’attend à ce que l’initiative des céréales de la mer Noire prenne de l’ampleur, avec un nombre croissant de navires entrant et sortant des ports de l’Ukraine. « Il est essentiel que cette dynamique se poursuive, car nous nous efforçons d’apporter une stabilité et un soulagement indispensables à la sécurité alimentaire mondiale, en particulier dans les contextes humanitaires les plus fragiles », a toutefois fait remarquer le porte-parole de l’agence onusienne.

Selon l’ONU, l’arrêt presque complet des exportations de céréales et de denrées alimentaires ukrainiennes sur le marché mondial a rendu la vie encore plus difficile aux familles qui luttent déjà contre la faim croissante.

Un nombre record de 345 millions de personnes dans 82 pays sont désormais confrontées à une insécurité alimentaire aiguë. Dans le même temps, jusqu’à 50 millions de personnes dans 45 pays sont au bord de la famine et risquent de basculer sans aide humanitaire. (ONU)

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules