MONDE


La FAO : 45 pays majoritairement d’Afrique ont besoin d’une aide alimentaire extérieure

Bakou, 7 octobre, AZERTAC

Alors que l’Indice FAO des prix des produits alimentaires en baisse pour le sixième mois consécutif dans le monde, quarante-cinq pays dont l’Ukraine et une majorité en Afrique ont besoin d’une aide alimentaire extérieure, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Selon le dernier rapport Perspectives de récolte et situation alimentaire, une publication trimestrielle du Système mondial d’information et d’alerte rapide sur l’alimentation et l’agriculture (SMIAR) de la FAO, 45 pays, dont 33 en Afrique, neuf en Asie, deux en Amérique latine et dans les Caraïbes et un en Europe, ont besoin d’une aide alimentaire extérieure.

Outre l’Ukraine, où plus de 17 millions de personnes auraient besoin de toute urgence d’une aide humanitaire et d’une protection en raison de la guerre, la plupart des pays sont du continent africain. Il s’agit notamment du Soudan, du Mali, du Burkina Faso, du Tchad, de la Guinée, du Cameroun et du Niger.

Cette alerte de l'agence onusienne basée à Rome intervient alors que des sécheresses s’étendant sur plusieurs années ont engendré une situation « d’insécurité alimentaire grave en Afrique de l’Est ».

Selon les Nations Unies, 3,45 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë et avaient besoin d'une aide humanitaire entre juin et août 2022, dont 628.000 en phase 4 (urgence) du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules