MONDE


Le PAM : La moitié de la population afghane est en situation d’insécurité alimentaire aiguë

Le PAM : La moitié de la population afghane est en situation d’insécurité alimentaire aiguë

Bakou, 26 novembre, AZERTAC

Près de la moitié de la population afghane devrait être en situation d’insécurité alimentaire aiguë entre novembre 2022 et mars 2023, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

« On estime que 19,9 millions de personnes en Afghanistan sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë, selon les projections préliminaires pour la période allant de novembre 2022 à mars 2023 », a indiqué l’agence de l’ONU, détaillant les résultats préliminaires d’une enquête sur la sécurité alimentaire dans ce pays d’Asie du Sud.

Selon le PAM, les 34 provinces sont déjà confrontées à des niveaux de crise ou d’urgence d’insécurité alimentaire aiguë. Dans le même temps, les populations de 12 provinces connaissent des conditions d’urgence pendant la période de soudure hivernale.

L’agence onusienne illustre cette situation préoccupante par les niveaux d’insécurité alimentaire chez les plus jeunes. Au moins 3,9 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë. Le PAM s’attend à ce que 4,7 millions d’enfants, de femmes enceintes et de mères allaitantes souffrent de malnutrition aiguë en 2022.

À l’approche de la période hivernale, plus de 6 millions de personnes sont menacées par la famine et ont besoin d’une aide humanitaire urgente pour éviter des niveaux catastrophiques de faim.

« L’Afghanistan continue d’être confronté à la plus forte prévalence de consommation alimentaire insuffisante au monde », a souligné le PAM.

Selon les résultats d’une édition spéciale du bulletin mensuel sur la sécurité alimentaire, plus de 90% du revenu des ménages sont consacrés à l’alimentation.

Plus de la moitié des ménages s’appuient sur des stratégies de survie pour satisfaire leurs besoins alimentaires de base. Neuf ménages sur dix (90%) continuent de faire face à une consommation alimentaire insuffisante.

La situation est plus inquiétante pour les ménages dirigés par des femmes. Ceux-ci sont touchés de manière disproportionnée, puisque 96% d’entre eux sont confrontés à une consommation alimentaire insuffisante en raison des restrictions imposées aux femmes et aux filles.

« Les femmes cheffes de famille sont deux fois plus susceptibles de sacrifier leurs repas pour que leurs familles puissent manger, par rapport aux ménages dirigés par des hommes », a fait valoir le PAM.

Face à ces niveaux d’insécurité alimentaire, l’agence onusienne est venue en aide jusqu’à présent en novembre à près de 3,5 millions de personnes, en leur fournissant une aide alimentaire d’urgence, une aide à la nutrition et un soutien aux moyens de subsistance. Les distributions sont en cours pour atteindre 15 millions de bénéficiaires ce mois-ci.

Parmi ces 3,5 millions de personnes auxquelles le PAM est venu en aide, il y a la distribution des aliments nutritifs spécialisés à 213.500 femmes et enfants pour la prévention de la malnutrition, et à 222 000 femmes et enfants pour le traitement des cas existants.

Les activités des cantines scolaires ont repris dans toutes les zones affectées par des suspensions temporaires, « après des négociations fructueuses avec les autorités de facto ».

Par ailleurs, le PAM a prépositionné près de 80.000 tonnes de nourriture dans les zones difficiles à atteindre pendant la saison hivernale. Son objectif est de réserver 100.000 tonnes pour nourrir 1,5 million de personnes dans le pays.

Mais le PAM a besoin d’urgence de 1,46 milliard de dollars pour poursuivre ses opérations jusqu’en mai 2023, avec des risques de graves pénuries dès le mois de janvier, faute de financement.

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules