CULTURE


L’ICESCO : La culture est une nécessité pour que nos sociétés puissent franchir le monde de demain

Bakou, 8 décembre, AZERTAC

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a affirmé que de grandes responsabilités incombent aux ministres chargés des affaires culturelles afin de placer la culture au cœur du développement durable, éduquer les générations futures, s’adresser au monde avec un esprit d’ouverture et de préservation des spécificités et anticiper consciemment l’avenir de la révolution numérique. Il a indiqué que la culture n’est pas un luxe, mais une nécessité pour que nos sociétés puissent franchir le monde de demain, selon l’ICESCO.

Ces propos relèvent de l’allocution qu’il a prononcée le 7 décembre 2022 à la séance d’ouverture de la 23ème session de la Conférence des ministres chargés des affaires culturelles du monde arabe, sous le thème : « La culture et l’avenir vert », tenue par l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) et abritée pendant deux jours par le ministère saoudien de la Culture à Riyad.

Au début de son allocution, Dr AlMalik a salué la Conférence et exprimé ses remerciements au Serviteur des Deux Saintes Mosquées le Roi Salman bin Abdulaziz, que Dieu le protège, à Son Altesse Royale le Prince héritier Muhammad bin Salman, Premier Ministre, et au gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite pour le grand intérêt accordé à la culture et aux intellectuels.

Le Directeur général de l’ICESCO a évoqué l’importance de la culture dans l’activité humaine, vue qu’elle nourrit l’espoir et diffuse les valeurs de fraternité et de bien à travers des politiques unificatrices, et appelé à élaborer une étude précise sur la réalité et l’avenir de l’action culturelle dans les pays du monde islamique, à former un comité chargé d’explorer les perspectives de coopération dans les organisations culturelles et à créer des centres culturels. Il a également exhorté les gouvernements des États membres à augmenter la part de l’action culturelle dans les budgets publics, à promouvoir les initiatives culturelles des jeunes et à renforcer l’action culturelle par des politiques visant à tirer parti de la révolution informatique et des applications de l’intelligence artificielle.

Dr AlMalik a conclu son allocution en réaffirmant l’engagement de l’ICESCO, en tant que foyer international d’expertise, pour le soutien à la vie culturelle dans ses États membres, et passé en revue les programmes et initiatives de l’Organisation, les accords de partenariat qu’elle a signés en vue de protéger les sites archéologiques et de tenir des formations spécialisées, le but étant de mobiliser les potentiels garantissant le droit à la durabilité de la culture.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules