POLITIQUE


La déclaration de l’UNFPA sur les protestations légitimes des Azerbaïdjanais est inacceptable

La déclaration de l’UNFPA sur les protestations légitimes des Azerbaïdjanais est inacceptable

Bakou, 25 janvier, AZERTAC

Ayant gardé le silence pendant 30 ans face à la situation déplorable de centaines de milliers de familles azerbaïdjanaises privées d’éducation, de soins de santé et de tous les autres droits, qui avaient été expulsées de leurs foyers, avaient vécu pendant des années dans des tentes, des wagons abandonnés à la suite de l’agression militaire de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’est exprimé sur les protestations légitimes des Azerbaïdjanais. Il est inacceptable que le Fonds des Nations Unies pour la population publie une déclaration à ce sujet.

C’est ce qui ressort de la déclaration du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères à la suite de celle du Fonds des Nations Unies pour la population sur la situation autour de la route de Latchine.

Les manifestations pacifiques sur la route de Latchine, qui est le territoire souverain de l’Azerbaïdjan, visant à revendiquer l’empêchement de l’exploitation illégale des ressources naturelles de l’Azerbaïdjan, du transport de ces ressources de l’Azerbaïdjan vers l’Arménie et de l’abus de la route de Latchine, qui n’est destinée qu’à des fins humanitaires, constituent le droit légitime du peuple azerbaïdjanais.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules