CHRONIQUE OFFICIELLE


Aux participants du 5e Congrès des Azerbaïdjanais d’Europe

Bakou, le 25 février 2017.

Chers participants, chers amis,

Je vous félicite sincèrement à l’occasion du lancement de la réunion suprême suivante du Congrès des Azerbaïdjanais d’Europe.

Il est estimable que le Congrès, institué en 2004, ait effectué un travail consécutif pour l’organisation des Azerbaïdjanais installés dans les pays européens et la coordination des activités des organisations diasporiques, a obtenu des succès dans la mise en œuvre des tâches qu’il s’est fixées.

Au cours des années postérieures à la restauration de son indépendance, l’Azerbaïdjan a établi d’étroites relations de coopération en matière politique, économique et humanitaire avec les pays européens. La situation géographique favorable de l’Azerbaïdjan, ses ressources naturelles, la riche culture du peuple azerbaïdjanais occupent une place importante dans le développement harmonieux des liens avec les Etats du continent. L’Azerbaïdjan qui est l’initiateur et l’un des principaux participants des projets gigantesques internationaux comme le Corridor gazier Sud, baptisé « Contrat du XXIe siècle », et le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars, joue un rôle exceptionnel dans l’assurance de la sécurité énergétique de l’Europe, dans la formation de l’infrastructure de transport Est-Ouest reliant l’Asie à l’Europe. Notre pays contribue considérablement aussi à la promotion du dialogue interculturel, du multiculturalisme et de la tolérance, à la culture moderne et au système de valeurs d’Europe.

Parvenir à une solution équitable sur la base des normes du droit international dans le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh est actuellement la tâche nationale la plus importante qui s’impose. Nous commémorons, une fois encore, pendant ces derniers jours la mémoire des victimes du génocide de Khodjaly à l’occasion du 25e anniversaire de cette tragédie sanglante. Ceux qui ont commis ce massacre sanglant avaient pour objectif d’ébranler le peuple azerbaïdjanais et de le retenir de la lutte. Mais, on peut dire sûrement que l’ennemi n’a pas réussi à atteindre son objectif. A la suite du retour au pouvoir politique du leader national Heydar Aliyev, notre peuple s’est redressé et, en comptant sur le potentiel interne, a construit un Etat fort et moderne. En avril dernier, l’armée azerbaïdjanaise a répondu dignement aux provocations de l’Arménie sur la ligne de front et a libéré une partie des territoires azerbaïdjanais, ce qui a montré que l’Azerbaïdjan est capable de restaurer son intégrité territoriale.

Cependant, à l’époque contemporaine, les victoires sont assurées non seulement par la force, mais aussi par les moyens politico-intellectuels. L’une des ressources importantes dont nous disposons en la matière, ce sont les Azerbaïdjanais résidant à l’étranger et les organisations fondées par eux. Alors, la diaspora azerbaïdjanaise, ainsi que les communautés en Europe doivent élargir encore plus leurs activités, renforcer la coordination des affaires et leurs relations avec les organisations analogiques des pays amis. Les représentants de la diaspora doivent utiliser de manière efficace de nouvelles méthodes et de nouveaux moyens pour transmettre plus immédiatement et plus en détail les informations sur notre pays, les vérités sur le conflit du Haut-Karabagh à l’opinion publique européenne et pour promouvoir notre culture. Je suis convaincu que cette assemblée suprême du Congrès des Azerbaïdjanais d’Europe se déroulera dans une excellente ambiance de travail, les propositions à avancer et les décisions à prendre serviront à porter la qualité du travail du congrès à un niveau plus haut.

Je souhaite des succès aux participants de l’assemblée, ainsi que des activités consécutives et fructueuses à la future présidence du Congrès.

 

Ilham Aliyev

Président de la République d’Azerbaïdjan

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter