RÉGIONS


Le ministre azerbaïdjanais de l’agriculture a rencontré a responsable de la représentation de l’Union européenne en Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 25 janvier (AZERTAC). Le ministre azerbaïdjanais de l’Agriculture Heydar Assadov a rencontré vendredi Mme Milena Mard, chef de la représentation de l’Union européenne en Azerbaïdjan. 

Selon le service de presse du Ministère de l’Agriculture, lors de la rencontre les discussions ont porté sur le développement davantage de la coopération et des relations entre le Ministère de l’Agriculture de l’Azerbaïdjan et l’Union européenne dans le domaine de la sécurité des produits alimentaires.

Le ministre a dit que l’Azerbaïdjan s’intégrait toujours à l’Europe, marquant que le «Programme d’assistance au développement de l’agriculture et des territoires ruraux» entre l’Union européenne et le gouvernement azerbaïdjanais s’était réalisé avec succès et que cela serait utile de poursuivre cela durant l’année courante. Heydar Assadov a porté à l’attention que les activités prévue pour l’année dernière dans le cadre du «Programme d’assistance au développement de l’agriculture et des territoires ruraux» s’étaient réalisées avec succès.

Le ministre azerbaïdjanais a souligné la nécessité de l’assistance technique ainsi que financière de la part de l’Union européenne pour l’invitation des spécialistes internationaux en privatisation des domaines de services agraires, en réalisation des réformes structurelles, la reconstruction du système de l’insémination, la formation professionnelle, l’informatisation de l’agriculture et d’autres questions.

Mme Milena Mard a fait savoir que l’Union européenne avait mis en œuvre des projets agraires pendant de longues années, marquant que le développement des territoires ruraux et des régions constituait une des trois priorités pour l’avenir. Elle a dit que l’Union européenne était un partenaire intéressée par le développement des relations avec l’Azerbaïdjan, marquant que la coopération avec l’Azerbaïdjan dans les domaines de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la certification et soulignant la nécessité de mettre en place un groupe de travail pour cela. Elle a exprimé son espoir que les possibilités d’exportation des produits agricoles fabriqués en Azerbaïdjan sur les marchés européens s’élargiraient davantage, déclarant qu’elle n’épargnerait pas ses efforts pour développer davantage la coopération durant son mandat.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules