RÉGIONS


La privation d’eau de manière délibérée des habitants des régions frontalières de l’Azerbaïdjan a fait l’objet de discussions

A+ A

Bakou, 16 décembre, AZERTAC

Le vice-ministre azerbaïdjanais de l’Agriculture Seyfeddin Talybov a rencontré la délégation conduite par Milica Markovic, rapporteuse de l’APCE pour la privation d’eau de manière délibérée des habitants des régions frontalières de l’Azerbaïdjan.

L’objectif de la rencontre a été la discussion des problèmes concernant la privation d’eau de manière délibérée des habitants des régions frontalières de l’Azerbaïdjan, a-t-on appris auprès du Ministère de l’Agriculture.

Seyfeddin Talybov a parlé de l’ampleur considérable du préjudice financier que son pays avait subi en matière d’agriculture en raison de l’insuffisance des terres propices à la culture et des réserves d’eau de l’Azerbaïdjan, dû aux terres étant sous l’occupation arménienne. L’Arménie, le pays envahisseur, ne permettait pas même ce jour-là d’utiliser efficacement des réserves d’eau des rivières prenant leurs sources du Haut-Karabagh, ouvrait la voie à leur salissement par des moyens biologiques et microbiologiques, y fait couler des substances radioactives, des déchets industriels et ménagers sans les purifier et assainir, a-t-il fait savoir.

Le vice-ministre a dit que l’occupation du barrage de Serseng et de la centrale électrique à deux agrégats avait causé un grand préjudice aux réserves d’eau de l’Azerbaïdjan.

Milica Markovic a fait savoir que les informations et les propositions du Ministère de l’Agriculture seraient incluses dans son rapport avant d’être soumises aux institutions appropriées.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules